De 1959 à 2001 >quarante ans, des terroristes connus vont s'unir et se succéder, jour après jour,  pour terroriser, torturer, assassiner des citoyennes et des citoyens cubains, détruire les infrastructures de l'île, frapper l'économie cubaine, sous le regard et la main complices de la CIA, la maison blanche et tous les pays d'Europe et du monde:

NOUS, TERRORISTES : Allan D. Thompson, Anthony Zarba, Blas Tardío Hernández, Bob Spining, Eduardo Arocena, Eduardo Whitehouse, Eugenio Llameras Rondón, Freddy Lugo, Gaspar Eugenio Jiménez Escobedo, Gaspar Jiménez Escobedo, Gaspar Jiménez Escobedo, Guillermo Novo Sampoll, Gustavo Castillo, Hernán Ricardo Lozano, Higinio Díaz Anné, Jorge Venancio Ruíz, José Basulto, Juan Manuel Salvat, Leslie Nóbregas, Luis Manuel de la Caridad Zúñiga Rey, Luis Posada Carriles, Luis Zúñiga Rey, María Elena González Meza, Marlon Antonio González Estrada, Miguel Sales Figueroa, Nader Kamal Musalam Barakat, Nelsy Ignacio Castro Matos, Orestes Ruiz, Orlando Bosch Avila, Pedro Crispín Remon Rodríguez, Pedro Sánchez González, Pepe Hernández, Perico, Isidro Borjas, Ramón Saúl Sánchez, Robert O. Fuller, Roberto Martín Pérez, Rodolfo Juan Verdecia, Rubén Darío López Castro, Santiago Alvarez Fernández-Magriña, Walter Kelsey Van Der Veer,

Agissons en toute impunité au travers des organisations terroristes connues dont nous sommes membres :

Acción Cubana
Alpha 66
Comandos Contrarrevolucionarios
Comandos F-4
Comandos L
Comandos Mambises
Coordinadora de Organizaciones Revolucionarias Unidas (CORU)
Ejército Libertador Cubano
Frente de Liberación Nacional Cubano
Fundación Nacional Cubano Americana
Hermanos al Rescate
Movimiento 30 de Noviembre
Movimiento de Recuperación Revolucionaria (MRR)
Movimiento Demócrata Cristiano (MDC)
Movimiento Demócrata Martiano (MDM)
Movimiento Revolucionario del Pueblo (MRP)
Movimiento Revolucionario Nacional
Omega 7
Partido Unidad Nacional Democrática PUND
Rosa Blanca
Triple A


  • 660 attentats terroristes.

  • 3567 morts, 2027 blessés, des centaines de disparus, enfants, adultes, hommes, femmes, paysans, ouvriers, éducateurs, enseignants, alphabétiseurs, policiers, sportifs...

  • 144 écoles : urbaines et rurales incendiées et détruites.

  • 53 avions : de lignes, agricoles, civils, détruits, abattus, détournés et volés.

  • 36 bateaux : vraquiers, de pêche, viviers, pétroliers, embarcations, volés, attaqués, détruits et coulés.

  • Fermes, cannaies, usines, habitations, magasins, centrales électriques, pylônes haute-tension, entrepôts, hôtels, cinémas, immeubles administratifs, supermarchés, voies ferrées, bus, trains, véhicules, Consulats, Ambassades, saccagés, pillés, incendiés, détruits.

  • Intrusions terroristes sur le territoire cubain, dans l’espace aérien cubain, dans les eaux territoriales cubaines.

  • Préjudice financier : 119.673.555 pesos + $87.261.437 US = 150.750.911 euros.

Tel est le bilan des attentats contre Cuba de 1959 jusqu’à 2001.

PENDANT CE TEMPS, LE  BLOCUS TERRORISTE USAMÉRICAIN CONTRE CUBA IMPOSÉ DEPUIS 50 ANS EST TOUJOURS APPLIQUÉ, AVEC UNE MAJORITÉ DE PAYS À L'ONU QUI EST CONTRE, MAIS QUI NE LE COMBAT PAS PAR DES ACTES ET AGRAVE ENCORE PLUS CE  BILAN.

C'EST CE QUE TENTAIENT D'EMPÊCHER LES CINQ CUBAINS QUE LES  CLINTON-BUSH-OBAMA ONT EMPRISONNÉ ET GARDENT TOUJOURS EMPRISONNÉS INJUSTEMENT DANS LES GÉÔLES ÉTASUNIENNES.


terroristes
Ces terroristes sont des assassins, ils ont du sang sur les mains, ils ont tué des innocents

...4 mars 1960
Le bateau à vapeur français « LA COUBRE » explose dans le port de La Havane, pendant le déchargement de munitions transportées depuis la Belgique, provoquant la mort de 101 personnes, plus de 200 blessés et de nombreux disparus. Préjudices : 17.500.000 pesos...

...17 avril 1961
Une armée d’environ 1500 effectifs, organisée, entrainée, équipée et financée par la CIA, débarque très tôt le matin sur la Playa Girón, au sud-ouest de la province de Las Villas. Cette opération dénommée "Operación Pluto" a été soigneusement préparée pendant plusieurs mois par les services secrets nord-américains et occasionnera l’assassinat de 150 personnes et plus de 250 blessées...

...6 octobre 1976
Deux charges de dynamite placées à bord de l’avion DC-8, immatriculé CUT-1201, de la Cubana de Aviación, explosent en plein vol, sur le territoire de la Barbade. 73 personnes sont tuées, 57 sont cubaines, dont la jeune équipe nationale d’escrime. Les auteurs de ce crime abominable sont les vénézuéliens Hernán Ricardo Lozano et Freddy Lugo, lesquels ont exécuté les instructions des terroristes Orlando Bosch Ávila et Luis Posada Carriles d’origine cubaine, les deux chefs de l’organisation contre-révolutionnaire et terroriste "Coordinadora de Organizaciones Revolucionarias Unidas" (CORU)...


Peu de nations ont souffert autant que Cuba des tragédies du terrorisme. De même que très peu, comme Cuba, ont résisté fermement, debout et sans double langage face à ce fléau qui menace la survie humaine.

1959
• 13 février au 3 mars : Des individus liés au gouvernement dictatorial de FULGENCIO BATISTA récemment renversé incendient les cannaies dans les provinces de Matanzas et Camagüey.
• 1er avril : Une attaque terroriste occasionne des dégâts matériels dans le Consulat cubain à New York.
• 12 avril : Un local municipal du Ministère de l’Éducation à Matanzas est pris d’assaut. Une grande quantité de matériel et de documents sont détruits. Les préjudices sont de 1.508 pesos.
• 16 avril : Un avion de passagers DC-3 qui réalisait les liaisons La Havane-Isla de Pinos est détourné vers Miami en Floride, par les ex-militaires du gouvernement BATISTA. Préjudices : $90.000 US.
• 25 avril : Un avion de passagers de type Viscount DC-3, matricule CUT-605, est détourné et obligé d’atterrir à Miami. L’avion réalisait un voyage commercial de La Havane à Isla de Pinos. Préjudices : 1.900 pesos
• Mai : Une école rurale dans la province de Matanzas est incendiée. Préjudices : 10.300pesos
• 5 juin : Le petit enfant dominicain Ovidio Méndez est tué, lors d'une fusillade contre l'Ambassade de Cuba à Saint-Domingue, en République dominicaine. Ce même jour les diplomates cubains Juan Jose Díaz del Real et Mario Rivas Patterson sont agressés alors qu’ils se trouvent dans la Banque de Réserves des gestions officielles.
• 8 juin : Le chauffeur de l'ambassadeur cubain à Port au Prince, en Haïti, est gravement blessé, suite à une attaque à la mitrailleuse contre la voiture qu'il conduisait. Préjudices : 1.000 pesos.
• 4 juin : Le consul de Cuba à Miami, Etats-Unis, est gravement blessé lors d’un attentat.
• 14 juin : Un avion militaire DC-3 qui accomplissait un vol La Havane- Camagüey est capturé. Préjudices : $3.800 US.
• 4 août : Quatre avions C-46 qui avaient été achetés par le gouvernement de Fulgencio Batista sans avoir été encore livrés à Cuba, sont détruits à l’explosif dans un hangar de la Air International Corporation, à Miami. Préjudices : 500.000 pesos.
• 7 septembre : Un sabotage dans une usine de papier de bagasse de canne à sucre à Matanzas, cause des pertes matérielles considérables. Préjudices : 60.000 pesos.
• 2 octobre : Un groupe de personnes armé de pistolets et de grenades s’accaparent d’un avion type Viscount qui accomplissait un vol commercial La Havane-Santiago de Cuba. Préjudices : 3.800 pesos.
• 9 octobre : Le yacht « Aries », ancré à l’ouest de La Havane, est arraisonné par quatre individus armés qui le conduisent jusqu’à Key West, aux USA. Préjudices : 30.172 pesos.
• 10 octobre : Un avion DC-3 de Cubana de Aviación en provenance de La Havane est détourné en plein vol par des individus armés de pistolets et de grenades et obligent le pilote d'atterrir à Miami. L'avion n'a pas été restitué. Préjudices : 90.000 pesos.
• 11 octobre : Un avion provenant des USA bombarde l’usine « Punta Alegre  », dans la commune de Chambas, Ciego de Ávila, causant de graves dégâts dans la salle des machines. L’attentat est réitéré une semaine plus tard.
• 21 octobre : Deux hommes sont tués et 47 personnes blessées lors d’un bombardement effectué à La Havane par le terroriste Pedro Luis Díaz Lanz, le même qui avait lancé la propagande contre le gouvernement. L'avion utilisé, un B-25 immatriculé N-9876-C, était basé à l’aéroport US de Pompano Beach, à 35 milles de Miami USA. Préjudices : 108.411 pesos.
• 21 octobre : Un avion de tourisme en provenance des USA bombarde l’usine « Violeta » (« Primero de Enero »), à Ciego de Ávila.
• 21 octobre : Un avion en provenance des USA bombarde l’usine « Punta Alegre » ("Máximo Gómez"), dans la commune de Chambas, Ciego de Ávila.
• 22 octobre : Une personne est tuée et une autre blessée au cours d’un bombardement depuis un avion B-26 sur l’usine "Punta Alegre" ("Máximo Gómez"), à Chambas, Ciego de Ávila. Préjudices : 27.593 pesos.
• 25 octobre : Un avion en provenance des USA mitraille un train de passagers dans la province de Las Villas.
• 26 octobre : Un journaliste est gravement blessé au cours d’une attaque à la grenade contre la rédaction du quotidien « Révolution ». Suite à l’explosion, l'immeuble subit d’importants dégâts matériels.
• 26 octobre : Un avion en provenance des USA bombarde l’usine « Niágara » (« Manuel Sanguily »), à Pinar del Río, détruisant en même temps la maison d'un ouvrier. Deux jours plus tard, un avion de tourisme bombarde l’usine « Violeta » ("Primero de Enero"), à Ciego de Ávila. Préjudices : 5.000 pesos.
• 10 novembre : Dans la commune de Matanzas une station de pompage d'eau potable est sabotée. Préjudices : 6.400 pesos.
• 2 décembre : La ligne de chemin de fer, aux alentours de Bolondrón, Pedro Betancourt, Matanzas, est sabotée. Préjudices : 7.800 pesos.
• 23 décembre : Un paysan et son épouse sont gravement blessés suite à la prise d’assaut de leur maison par des membres de l'organisation terroriste « Rosa Blanca ». Préjudices : 7.464 pesos.

1960
• Un travailleur est retrouvé mort, à Matanzas, dans un incendie provoqué par le largage de substances incendiaires depuis un avion de tourisme provenant des USA sans signe d’identification. En outre 21 hectares de canne à sucre seront brûlés. [1 caballería (à Cuba)= 1343 ares]
• Une laiterie est brûlée à Jovellanos, Matanzas, causant des dommages matériels. Préjudices : 4.500 pesos.
• La production de savon de l'usine « Gravi » est sabotée avec du verre concassé.
• La maison d'un paysan, à Matanzas est incendiée par des membres d'une organisation terroriste. Préjudices : 4.500 pesos.
• Le cinéma « Lido », à La Havane, est incendié au phosphore blanc, les dégâts occasionnés sont considérables. Préjudices : 140.000 pesos.
• Au cours d’un bal organisé aux abords de la piscine de l'hôtel « Riviera » à La Havane, une charge de dynamite explose dans la chambre n°1203, deux autres seront également détectées. Préjudices : $100.000 US.
• Un magasin rural à Guantánamo, Oriente, est incendié par des terroristes. Préjudices : 26.500 pesos.
• Le local du Syndicat Sucrier à Guantánamo, Oriente, est incendié par des terroristes, il est totalement détruit. Préjudices : 160.000 pesos.
• Une usine textile à La Havane est sabotée par des terroristes appartenant à l'organisation « Rosa Blanca » et au « Movimiento Revolucionario Nacional ». Préjudices : 2.500 pesos.
• Une bande terroriste incendie et détruit un autobus sur une route de La Havane. Préjudices : 11.000 pesos.
• Deux habitations sont incendiées par des terroristes de l'organisation « Rosa Blanca » à La Havane. Préjudices : 6.600 pesos.
• 11 maisons et des cannaies sont détruites à Perico, Matanzas. Préjudices : 60.800 pesos.
• Quelques membres de l'organisation terroriste « Rosa Blanca » sont surpris alors qu’ils incendient une école rurale à Matanzas où auparavant ils sont parvenus à détruire deux autres centres d’éducation. Préjudices : 3.405 pesos.
• Deux écoles rurales à Cienfuegos sont incendiées par une bande terroriste. Préjudices : 2.300 pesos.
• Un avion de tourisme modèle Piper est dérobé à La Havane et conduite aux USA. Préjudices : 45.000 pesos.
• 12 janvier : Des matériaux incendiaires sont largués d’un avion en provenance des USA, sur les cannaies de la fabrique « Hershey », 500 mille arrobes [5750 Tonnes / 1arrobe=11,5kg à Cuba] de canne à sucre sont ainsi brûlées.
• 18 janvier : Des matériaux incendiaires sont largués de deux avions de tourisme en provenance des USA sur les cannaies des usines « Corazón de Jesús » ("Mariana Grajales") à Cifuentes et « Santa Teresa » ("Héctor Rodríguez"), à Sagua la Grande, Las Villas, plusieurs habitations prennent feu.
• 18 janvier : Des terroristes visent, tirent et blessent deux membres de la Police Nationale Révolutionnaire.
• 18 janvier : Des matériaux incendiaires sont largués d’un avion de tourisme en provenance des USA sur les zones des cannaies de San Rafaël et San Vicente, situées à Rancho Veloz et Quemado de Güines, à Las Villas, incendiant environ 400 mille arrobes [4600T] de canne à sucre et deux maisons de paysans.
• 21 janvier : 4 bombes de 100 livres [50 kg] chacune sont larguées d’un avion en provenance des USA sur les zones de Cojímar et Regla, à La Havane. Le pilote nord-américain, Bob Spining, et le copilote, Eduardo Whitehouse Sont les auteurs de cet attentat. 3 mois plus tard ils comparaîtront devant le Sénat US. Préjudices : 15.000 pesos.
• 27 janvier : Le secrétaire du Consulat de Cuba à New York est agressé et blessé par des terroristes. Préjudices : 5.000 pesos.
• 28 janvier : Des objets incendiaires sont largués d’un avion CN-325 en provenance des USA sur les cannaies de l'usine « Adelaida » (« Enrique Varona »), dans la commune de Chambas, Ciego de Ávila, où 15 millions d'arrobes [172.500.000 T] de canne à sucre sont brûlées.
• 28 janvier : Plusieurs bombes incendiaires sont larguées d’un avion Catalina type bimoteur, en provenance des USA sur la colonie Esperón à l’usine « Punta Alegre » (« Máximo Gómez »), dans la commune de Chambas, à Ciego de Ávila.
• 29 janvier : Un jeune de 24 ans est tué par une des bombes larguées d’un avion de tourisme en provenance des USA, sur les cannaies de l’usine « Chaparra » (« Jesús Menéndez »), à Las Tunas, brûlant en outre 50 mille arrobes [575T] de canne à sucre.
• 30 janvier : Des bombes sont larguées d’un avion en provenance des USA sur les cannaies de l’usine « San Isidro » (« Panchito Gómez Toro») dans la commune de Quemado de Güines, Las Villas.
• 31 janvier : Les cannaies de la propriété "Las Cañas" dans la commune d’Alacranes, Matanzas, sont incendiées depuis un avion de tourisme en provenance des USA.
• 31 janvier ; Des cannaies dans la zone de Sancti Spíritus sont incendiées depuis un avion en provenance des USA.
• 6 février : Des bombes incendiaires sont larguées d’un avion en provenance des USA sur les cannaies de l’usine « Punta Alegre » (« Máximo Gómez »), à Chambas, Ciego de Ávila.
• 7 février : Le bombardement depuis un avion en provenance des USA sur les cannaies de plusieurs usines sucrières à Camaguey provoque la destruction de 1,5 million d’arrobes [17250 T] de canne à sucre.
• 11 février : Du « phosphore blanc » est largué d’un avion en provenance des USA, sur la population de El Cano, La Havane.
• 13 février : Des matériaux incendiaires sont largués d’un avion en provenance des USA sur les cannaies de l’usine "España" ("España Republicana") dans la commune de Perico, à Matanzas.
• 18 février : Des incendies sont provoqués depuis un avion en provenance des USA dans les cannaies de la commune Cifuentes, de Las Villas.
• 18 février : Un avion de tourisme Piper Comanche 250 explose et s’écrase en tentant de lancer une bombe sur l’usine "España" ("España Republicana"), dans la commune de Perico, Matanzas. Les cadavres du pilote américain Robert Ellis Frost et d'Onelio Santana Roque sont retrouvés. Les documents récupérés dans les vêtements de Frost confirmeront qu'il avait effectué trois missions antérieures et qu’il percevrait $1.500 pour celle-ci. Préjudices : 5.000 pesos.
• 22 février : Plusieurs zones de la province de Las Villas sont incendiées depuis un avion bimoteur B-25, matricule N-7090, basé à Pinellas Country Airport, Saint Petersburg, Floride.
• 23 février : Des matériaux incendiaires sont largués, d’un avion de tourisme en provenance des USA, sur les usines « Ulacia » (« Carlos Baliño ») ; « Washington » (« George Washington »), toutes deux se situant dans la commune de Santo Domingo, Las Villas et « Araujo » (« Reynold García ») dans la commune de Calimete, Matanzas. 6 millions d'arrobes [69.000 T] de canne à sucre sont incendiées.
• 1er mars : Des cannaies des usines "Delicias" ("Antonio Guiteras") et "Chaparra" ("Jesús Menéndez"), toutes deux dans la commune de Santo Domingo, Las Villas, sont brûlées par des matériaux incendiaires largués d’un avion en provenance des USA.
• 4 mars : Des terroristes provoquent un incendie dans le bâtiment du magasin Sears à Marianaos.
• 4 mars : Du « phosphore blanc » est largué depuis un avion de tourisme en provenance des USA sur Aguada de Pasajeros, Cienfuegos, 500 mille arrobes [5750 T] de canne à sucre sont ainsi incendiées.
• 4 mars : Le bateau à vapeur français « LA COUBRE » explose dans le port de La Havane, pendant le déchargement de munitions transportées depuis la Belgique, provoquant la mort de 101 personnes, plus de 200 blessés et de nombreux disparus. Préjudices : 17.500.000 pesos.
• 7 mars : Des matériaux inflammables sont largués d’un avion de tourisme en provenance des USA sur le bourg Verbena, à San Cristóbal, Pinar del Río, 250 mille arrobes [2875 T] de canne à sucre sont brûlées.
• 8 mars : Des terroristes incendient 7 maisons appartenant à des paysans à Aguada de Pasajeros, Cienfuegos, Las Villas. Préjudices : 31.200 pesos.
• 14 mars : À Pedro Betancourt, Matanzas, un paysan est retrouvé mort suite à un incendie allumé par des terroristes.
• 17 mars : Des terroristes incendient une école rurale à San Nicolás de Bari, La Havane, provoquant des dégâts à l'installation et aux équipements scolaires. Préjudices : 7.240 pesos.
• 18 mars : Plus de 2 millions d'arrobes [23000 T] de canne à sucre sont incendiées depuis un avion en provenance des USA dans le domaine de l’usine "España" ("España Republicana") dans la commune de Perico.
• 20 mars : Les parcelles de l’usine "Chaparra" ("Jesús Menéndez"), en Las Tunas sont incendiées avec du « phosphore blanc » largué d’un avion en provenance des USA.
• 21 mars : 7 incendies sont provoqués depuis un avion en provenance des USA, brûlant 500 mille arrobes [5750 T] de canne à sucre dans les cannaies des usines « Australia », dans la commune Jagüey Grande et « Tinguaro » (« Sergio González »), dans la commune de Colón, toutes deux à Matanzas et « Perseverancia » (« 1ro. de Mayo »), commune d’Aguada de Pasajeros, à Cienfuegos.
• 30 mars : Des plantations de canne à sucre sont incendiées à La Havane, depuis un avion de tourisme en provenance des USA.
• 2 avril : Le Super-marché ekloh, Vedado, La Havane, est incendié, causant des pertes matérielles. Préjudices : 8.500 pesos.
• 7 avril : Le commandant de l'Armée Rebelle Francisco Tamayo refuse de livrer les armes qui sont sous sa garde dans la caserne de l'Uvita. Il est assassiné, à Colorado de Picadero, El Cobre, Sierra Maestra, Santiago de Cuba.
• 17 avril : À Jovellanos, Matanzas, le cinéma Apolo est saboté en pleine représentation. L'écran de projection et la cafétéria subissent des dégâts importants. Préjudices : 2.800 pesos.
• 6 mai : Un attentat à la dynamite est exécuté contre les installations du quotidien « La Calle », à La Havane.
• 14 mai : Le soldat de l'Armée Rebelle Fernando Ruiz Pentón est assassiné par plusieurs terroristes, dans les environs de Paredes, Sancti Spíritus.
• 27 mai : l'Ambassade cubaine à Caracas, Venezuela, essuie des tirs d’arme à feu, de la part de terroristes circulant dans une voiture lancée à vive allure.
• 29 mai : Les installations de la revue Bohemia, à La Havane, ont été la cible de tirs d’arme à feu, partis d’une voiture en marche, provoquant des dégâts aux vitres de la porte principale.
• 30 mai : Plusieurs coups de feu sont tirés depuis une voiture contre le bâtiment du quotidien Revolución, à La Havane.
• 9 juin : Une usine de balais située dans la rue de Managua, à La Havane est détruite par l’incendie provoqué par des terroristes.
• 13 juin : Des contrerévolutionnaires font exploser une charge de dynamite dans le magasin Cleveland, à La Havane, occasionnant des dégâts à l'établissement.
• 16 juin : L'école rurale dans le Quartier Concordia, à Cayajabos, Pinar del Río est incendiée par des terroristes. Préjudices : 10.300 pesos.
• Juillet : Le milicien Claro Núñez est assassiné, à Las Villas, par une bande terroriste.
• Juillet : Dans les hameaux de Güira de Melena, Alquízar et San Antonio de los Baños, à La Havane, un groupe terroriste incendie des entrepôts à tabacs et des granges agricoles, parsème les routes d’agrafes et de clous et détruit des postes électriques.
• 5 juillet : Un avion Bristol Britania, immatriculé CUT-670, en provenance de Madrid est détourné de sa route vers Miami.
• 20 juillet : une  charge de dynamite explose dans les locaux du Parti Socialiste Populaire (PSP), à La Havane, provoquant des dégâts à l'immeuble.
• 27 juillet : Le milicien Eulalio Piloto Fumero est assassiné au moment où il est de garde à Alquízar, à La Havane.
• 28 juillet : l’explosion d’une charge de dynamite déposée dans le cinéma Manzanares, à Cerro, La Havane, provoquent des dégâts à l'immeuble. Préjudices : 3.000 pesos.
• 6 août : L’usine "Niágara" ("Manuel Sanguily"), dans la commune de La Palma, Pinar del Río, est mitraillée depuis un avion en provenance des USA. Durant ces tirs, une personne est atteinte et gravement blessée.
• 26 août : Les cannaies des usines "Violeta" ("Primero de Enero"), et "Cunagua" ("Bolivia"), à Ciego de Ávila, Camagüey, sont incendiées par un largage intensif de bombes depuis des avions de tourisme en provenance des USA.
• Septembre : Le citoyen au nom de Curro Navas est assassiné par une bande terroriste, à Trinidad, Sancti Spíritus.
• 1er septembre : Une coopérative agricole de Santa Isabel de las Lajas, à Quemado de Güines, Las Villas,  est prise d’assaut par une bande terroriste.
• 14 septembre : Le paysan Santiago M. Castañeda Álvarez est assassiné dans la propriété "La Pimienta", à Batabanó, La Havane, par des membres d'une bande terroriste qui sévissait dans cette zone.
• 15 septembre : M.Ricardo González Miranda est assassiné, à Palma de La Cruz, Oriente, par des terroristes.
• 18 septembre : Le commandant Jorge Páez Sánchez, chef du personnel de la Mairie de La Havane est blessé par balle, depuis une voiture en circulation.
• 18 septembre : Le salon de coiffure "Yin" à Calzada de Güines, San Miguel del Padrón, La Havane, est saboté par l’explosion d’une charge de dynamite blessant 7 personnes et occasionnant des dégâts. Préjudices : 2.631 pesos.
• 19 septembre : L’agence commerciale à New York de la Cubana de Aviación est attaquée par des terroristes. Préjudices : 25.000 pesos.
• 25 septembre : Un avion Super Crucer, immatriculé CUE-310 est dérobé à Ciego de Ávila et conduit à Key West, USA. Préjudices : 10.000 pesos.
• 27 septembre : Des terroristes placent une charge de dynamite dans le magasin "Marianao Modelo" à La Havane. Son explosion cause des dégâts dont le montant s’élève à 2.500 pesos.
• 29 septembre : Juan Guzmán Argüelles, administrateur d'un magasin rural à Guantánamo est assassiné par une bande terroriste. En outre, Ils prennent d’assaut d'autres magasins et pillent leurs marchandises. Préjudices : 729.372,70 pesos.
• Octobre : Le paysan au nom d’Arias Saroza est pendu par le chef d'une bande terroriste.
• 1er d'octobre : La zone de Arroyo Apolo, de la municipalité de Arroyo Naranjo, à La Havane, essuie un mitraillage depuis un avion en provenance du territoire US.
• 4 octobre : 27 terroristes provenant du territoire US débarquent par la Baie de Navas, dans la côte nord de Baracoa, Guantánamo. Parmi eux se trouvent les nord-américains, Anthony Zarba, Robert O. Fuller, et Allan D. Thompson. Ils kidnappent un groupe de paysans et les obligent à les guider.
• 8 octobre : Un magasin rural à Trinidad, Sancti Spíritus, est pris d’assaut par un groupe de 8 terroristes. Ils volent l’argent d'une association paysanne.
• 9 octobre : L’explosion d’un engin dans le cinéma "23 y 12" à Vedado, La Havane, blesse une personne et provoque en outre des dégâts matériels à l'immeuble. Préjudices : 7.500 pesos.
• 9 octobre : le cinéma "La Rampa", situé dans la rue 23 à l’angle O, à Vedado, à La Havane, est victime d’un attentat à l’explosif qui provoque des dégâts matériels. Préjudices : 9.000 pesos.
• 9 octobre : Une personne qui fuyait les autorités est assassinée par un terroriste.
• 9 octobre : Le véhicule dans lequel voyageaient la mère et son enfant de 22 mois est attaqué par une bande de terroristes. L’enfant de 22 mois est assassiné et sa mère blessée.
• 13 octobre : Abelardo León Blanco, Consul Général cubain à Miami, USA, est blessé lors d’une attaque terroriste au Consulat. Ils volent l'argent, détruisent un téléscripteur, arrachent tous les téléphones et s’emparent des archives. Préjudices : 8.500 pesos.
• 14 octobre : Les bureaux de la Cubana de Aviación et de la Commission de Propagande et de Défense du Tabac Havanais, à Miami sont pris d’assaut. L’agence commerciale est détruite. Préjudices : 25.000 pesos.
• 14 octobre : Les avions Piper Aeronca immatriculés CUE-723, CUE-728, CUE-731 et CUE-596, sont dérobés et conduits aux USA, depuis Matanzas. Les avions volés appartenaient au Ministère de l'Agriculture et n'ont pas été restitués. Préjudices : 50.000 pesos.
• 17 octobre : Un milicien est tué et un autre blessé au cours d’un mitraillage à Boca de Jaruco, La Havane.
• 23 octobre : Des terroristes font exploser une charge de dynamite dans la pelleterie "La Buena Nueva" à Marianao, La Havane. Préjudices : 4.500 pesos.
• 27 octobre : Un avion de tourisme en provenance des USA survole La Havane et tire des coups de feu contre le bâtiment du Département National d’Identification dans La Vieille Havane.
• 29 octobre : Des terroristes tuent le soldat Cástulo Acosta Hernández (escolta) et blessent Candelario Delgado Ruiz (pilote aux commandes de l’avion) et le garçon de 14 ans Argelio Rodriguez Hernández, (passager) de l'avion DC-3 de Aerovías Q qui avait été kidnappé à La Havane et conduit à Key West, USA. Préjudices : 1.650 pesos.
• 30 octobre : Les alentours de La Havane sont mitraillés depuis un avion de tourisme en provenance des USA.
• 30 octobre : Une école rurale à Canasí, Matanzas est incendiée par des terroristes. Préjudices : 10.300 pesos.
• 31 octobre : Un paysan est pendu par une bande terroriste à Cumanayagua, Cienfuegos.
• 31 octobre : Des terroristes attaquent une habitation dans la commune Les Arabos, Matanzas, blessant grièvement un paysan.
• 8 novembre : Des terroristes prennent d’assaut l'Ambassade de Cuba au Pérou. Ils pillent les archives et détruisent des meubles et du matériel de bureau. Préjudices : 1.250 pesos.
• 10 novembre : Un fonctionnaire de la Banque de Commerce Extérieur de Cuba à San Juan, Puerto Rico, est blessé, suite à son agression par des terroristes.
• 14 novembre : Un bâton de dynamite placé dans un magasin de Marianao, La Havane, cause d’importants dégâts.
• 17 novembre : Des terroristes font exploser une charge de dynamite dans le magasin "Los Precios Fijos", à La Havane explose en provoquant des dégâts à l'immeuble.
• 21 novembre : L'administrateur d'une propriété de Trinidad, Sancti Spíritus est assassiné.
• 23 novembre : Une charge de dynamite explose dans le salon de conférences de la Banque d'Assurances Sociales de Cuba (BANSESCU), située au second étage du Capitole National. Préjudices : 3.400 pesos.
• 25 novembre : Un incendie est provoqué par des terroristes dans les chambres froides d’un magasin de Jovellanos, Matanzas. Préjudices : 500.000 pesos.
• 29 novembre : L'avion agricole PA-18, immatriculé CUE-441, est volé à Colón, Matanzas et conduit aux USA. Il n'a pas été restitué. Préjudices : 10.000 euros.
• 1er décembre : Depuis un avion de tourisme en provenance des USA, plusieurs plantations de canne à sucre sont incendiées dans la colonie Hershey, appartenant à l’usine « Rubén Martínez Villena », à Aguacate, La Havane.
• 6 décembre : Des terroristes font exploser une charge de dynamite dans une boulangerie de La Havane, un citoyen est blessé.
• 7 décembre : Une bande terroriste assassine un milicien à Cienfuegos.
• 8 décembre : Pour détourner l’avion DC-3 CUT-172 de la Cubana de Aviación, de son vol Santiago, Camagüey, Santa Clara, Cienfuegos, des terroristes tuent son pilote, Francisco Malo, et un passager, blessent le copilote et le chargé de mission. Préjudices : 10.000 pesos.
• 10 décembre : Des terroristes font exploser une charge de dynamite dans l'ancien cinéma Rex à Jovellanos, et dans l'Institut Pré-universitaire et l’École d'Enseignants des Primaires de Matanzas, provoquant des dégâts matériels à chaque édifice. Préjudices : 19.600 pesos.
• 10 décembre : Des terroristes font exploser une charge de dynamite dans l'usine de conserves « Palmar », dans la province de La Havane, provoquant des dégâts à l'immeuble.
• 13 décembre : Des terroristes font exploser une charge de dynamite dans le bar "Cantabria", 7 personnes sont blessées.
• 14 décembre : Le hameau de Arroyo Arenas, à La Lisa, La Havane, essuie des rafales de fusil mitrailleur calibre 50, depuis un avion de tourisme en provenance du territoire US.
• 17 décembre : Un magasin rural est pris d’assaut et incendié à Trinidad, Sancti Spíritus. Préjudices : 24.000 pesos.
• 17 décembre : Des terroristes font exploser une charge de dynamite dans une loge du théâtre "América", à La Havane, sans faire de victimes.
• 26 décembre : Une charge de dynamite explose dans la cafétéria d’un magasin situé vers Flogar, à La Havane. 15 personnes sont blessées dont plusieurs enfants.
• 29 décembre : Une charge de dynamite explose dans le cinéma « Cándido », de Marianao, La Havane, 6 jeunes adolescents et un enfant sont blessés. Préjudices : 4.500 pesos.
• 30 décembre : Des terroristes incendient une école rurale à Matanzas. Préjudices : 10.300 pesos.
• 31 décembre : Le magasin "La Época" est saboté par l'organisation terroriste "Movimiento 30 de Noviembre". Il faudra 22 heures pour que les pompiers parviennent à maîtriser l’énorme incendie. 34 personnes seront blessées. Préjudices : 10.012.306 pesos.

1961
• Des plantations de canne à sucre à La Havane, sont incendiées depuis un avion de tourisme provenant des USA.
• Des terroristes font exploser une charge de dynamite dans le café "Oquendo", à Matanzas.
• Un groupe terroriste provoque un incendie dans un magasin rural au sud-est de la province de Oriente. Préjudices : 14.000 pesos.
• Une école urbaine est incendiée à Matanzas.
• Deux écoles rurales sont incendiées à Matanzas. Préjudices : 2.230 pesos.
• Une école primaire est incendiée à Matanzas. Préjudices : 10.300 pesos
• Une voiture personnelle et deux écoles rurales sont incendiées. Préjudices : 23.720 pesos.
• Deux écoles rurales sont incendiées à Cienfuegos. Préjudices : 3.543 pesos.
• Deux écoles rurales sont incendiées au sud-ouest de la province de Oriente. Préjudices : 1.920 pesos.
• L’école primaire Imías, Guantánamo, est incendiée. Préjudices : 1.270,83 pesos
• Des terroristes incendient une école rurale à Ranchuelo, Las Villas. Préjudices : 1.600 pesos.
• Des terroristes incendient deux écoles rurales à Las Tunas. Préjudices : 30.000 pesos.
• Des terroristes incendient un magasin d’alimentation et certaines parties du centre touristique, de Jagüey Grande, Matanzas. Préjudices : 135.000 pesos.
• 4 janvier : Une charge de dynamite explose à La Havane, Deux citoyens adultes et deux enfants sont blessés.
• 5 janvier : L’enseignant volontaire Conrado Benítez García et le paysan Heliodoro Rodríguez Linares "Erineo" sont torturés et assassinés à Trinidad, Sancti Spíritus.
• 8 janvier : La porcherie "O.K", à La Havane, est détruite par un incendie provoqué par des terroristes de l’organisation "Triple A". Préjudices : 50.000 pesos.
• 9 janvier : Des bandes terroristes incendient la maison d’un milicien à Jovellanos, Matanzas. Préjudices : 9.400 pesos.
• 9 janvier : Une école rurale est incendiée à Sancti Spíritus.
• 14 janvier : Le milicien Carlos Manuel Calcines Pérez, âgé de 19 ans, est assassiné à La Havane.
• 14 janvier : Le magasin de tabacs de l’entreprise Rothshild Samuell Duiga à La Havane est incendié. Préjudices : 3.387.974 pesos.
• 26 janvier : À Barranquilla, Colombie, la résidence du Consul de Cuba est mitraillée. Préjudices : $100 US.
• 31 janvier : Des cocktails Molotov sont lancés contre l’Ambassade de Cuba au Honduras. Des véhicules sont détruits et la façade de l’Ambassade subit des dégâts. Préjudices : 5.000 pesos.
• 3 février : Le prêtre Germán Lence est blessé lors d’un attentat pendant qu’il célèbre une cérémonie religieuse à Cienfuegos.
• 8 février : L’avion CUE-544 de type Piper PA-18, appartenant au Service de Fumigation Aérienne, est volé à Colón, Matanzas, et conduit aux USA. Préjudices : 10.000 pesos.
• 21 février : L’enseignant volontaire Pedro Miguel Morejón Quintana à Matanzas est assassiné par une bande terroriste.
• 23 février : Le milicien Lázaro Elio García Granados est assassiné durant sa garde de l’usine de cigares Regalías El Cuño, à La Havane.
• 24 février : À Matanzas, plusieurs cannaies ainsi que deux habitations rurales sont incendiées depuis un avion de tourisme en provenance des USA. Préjudices : 10.000 pesos.
• 26 février : Des terroristes incendient au « phosphore blanc » le magasin "El Encanto", à Santiago de Cuba. D’importants dégâts matériels sont occasionnés.
• 28 février : Une charge de dynamite explose dans une école privée à La Havane. 7 élèves et une professeure sont blessés. Préjudices : 1.500 pesos.
• 28 février : L’enseignant volontaire Narciso Máximo Gómez González est assassiné à Cubanacán, Marianao, La Havane.
• Mars : Plus de 3 millions d’arrobes de canne à sucre sont incendiées à Jovellanos, Matanzas, depuis un avion de tourisme en provenance des USA.
• 3 mars : Un étudiant âgé de 20 ans, est tué par l’explosion d’une charge de dynamite déposée dans l’Entreprise des Industries Consolidées pour la Construction. Préjudices : 33.500 pesos.
• 4 mars : L’explosion d’une charge de dynamite détruit un véhicule parqué dans le garage du Hotel Habana Libre. Préjudices : 5.000 pesos.
• 6 mars : L’explosion d’une charge de dynamite déposée dans l’ancienne raffinerie de pétrole Belot ("Ñico López") à La Havane, détruit un camion citerne de carburant, endommage cinq autres véhicules et détruit l’entrepôt dans lequel ils y étaient parqués. Préjudices : 112.500 pesos.
• 6 mars : Le milicien Carlos Rodríguez Borbolla est assassiné et un incendie est provoqué dans un magasin de bobines de papier à La Havane. Préjudices : 279.200 pesos.
• 6 mars : Des éléments de l’organisation terroriste "Movimiento de Recuperación Revolucionaria" (MRR) font exploser une charge de dynamite et détruisent entièrement une usine de conserves paysanne à Colón, Matanzas. Préjudices : 150.000 pesos.
• 10 mars : Une charge de dynamite explose au quinzième étage du bâtiment de l’Institut National de Réforme Agraire à La Havane. Préjudices : 21.000 pesos.
• 13 mars : La raffinerie de pétrole "Hermanos Díaz", située à l’entrée de la Baie Santiago de Cuba, est attaquée par une vedette rapide armée de mitrailleuses de gros calibre ayant été débarquée du navire Bárbara J., en provenance des USA ; une personne est tuée et une autre blessée. Les projectiles, en perforant la tour de l’usine de distillation, provoquent son incendie. En plus, le pylône de la ligne électrique à l’entrée de Baie est dynamité à sa base. L’Inspecteur Général de la CIA Lyman Kirkpatrick décrit ce fait dans le rapport qui a été déclassifié, dès le début de l’année 1998, par le gouvernement US. Préjudices : 73.325 pesos.
• 14 mars : Plusieurs sabotages exécutés au moyen d’engins incendiaires contre deux succursales des magasins Woolworth à La Havane, blessent trois personnes. La responsable de ces attentats est l’organisation Movimiento Revolucionario del Pueblo (MRP). Préjudices : 1.399.849 pesos.
• 17 mars : Une bande terroriste incendie un centre scolaire à Trinidad, Sancti Spíritus. Préjudices : 10.300 pesos.
• 19 mars : Mitraillage de l’Ambassade de Cuba au Costa Rica.
• 21 mars : Un milicien est assassiné par un groupe de terroristes dans le campement de Puerto Padre, Las Tunas
• 24 mars : Plusieurs personnes sont blessées dans un incendie provoqué dans les entrepôts de la distillerie de Bodegas Morera, à La Havane.
• 28 mars: Une charge de dynamite explose dans l’Institut Pré-universitaire de La Havane, occasionnant des dégâts matériels.
• 29 mars : Des terroristes font exploser 2 charges de dynamite dans la commune de Perico, à Matanzas. Préjudices : 20.000 Pesos.
• Avril: Une école rurale est incendiée à Las Villas. Préjudices : 12.643,28 pesos.
• 2 avril : Une personne est blessée par l’explosion d’une charge de dynamite déposée au siège de la revue Verde Olivo, à La Havane. Préjudices : 26.950. pesos.
• 4 avril : Un des magasins de l’usine "Hershey" ("Camilo Cienfuegos"), à Santa Cruz del Norte, La Havane, est incendié. Préjudices : 178.540 pesos.
• 6 avril : Un individu est grièvement blessé par l’explosion d’une charge de dynamite déposée par des terroristes dans le sas d’entrée du magasin "El Encanto", détruisant toutes ses vitres ainsi que celles des commerces voisins.
• 7 avril : Des membres de l’organisation terroristes "Movimiento de Recuperación Revolucionaria" (MRR), font exploser une charge de dynamite dans le conduit principal de l’aqueduc de La Havane. L’approvisionnement en eau est interrompu durant 48 heures pour une grande partie de la ville. Préjudices : 64.217,48 pesos.
• 12 avril : Un policier est assassiné à La Havane par une bande terroriste.
• 12 avril : Une école rurale est incendiée à Camagüey. Préjudices : 2,300 pesos.
• 13 avril : Trois ouvriers agricoles meurent dans un incendie provoqué dans les cannaies de l’usine "Stewart" ("Venezuela"), à Ciego de Ávila.
• 13 avril : Les membres de l’organisation terroriste "Movimiento Revolucionario del Pueblo" (MRP) incendient le magasin spécialisé El Encanto, à la Havane, ce sabotage laissera un mort et 18 blessés et le magasin entièrement détruit. Préjudices : 5.688.138,95 pesos.
• 14 avril : Un avion de la Cubana de Aviación est détourné de sa route La Havane-Montreal et conduit jusqu’à l’aéroport de Jacksonville, USA.
• 15 avril : Des avions B-26 avec de faux emblèmes cubains peints sur leur fuselage en provenance de bases Nicaraguayennes, bombardent les aéroports de La Havane et de Santiago de Cuba. Cette diversion faisant partie de la préparation de l’invasion par la Baie des Cochons organisée par le gouvernement US. L’attaque des aéroports provoque la mort de 7 personnes et de nombreux blessés, ainsi que des dégâts aux avions et aux installations aéroportuaires.
• 17 avril : Une armée d’environ 1500 effectifs, organisée, entrainée, équipée et financée par la CIA, débarque très tôt le matin sur la Playa Girón, au sud-ouest de la province de Las Villas. Cette opération dénommée "Operación Pluto" a été soigneusement préparée pendant plusieurs mois par les services secrets nord-américains et occasionnera l’assassinat de 150 personnes et plus de 250 blessées.
• 17 avril : Deux avions maquillés avec de faux emblèmes cubains, attaquent la frégate de la Marine de Guerre Révolutionnaire (MGR) "Baire", alors qu’elle est en manœuvres dans les eaux près de Isla de Pinos. 2 marins sont tués 11 autres sont blessés.
• 17 avril : Un paysan et ses deux enfants sont assassinés, un autre agriculteur est blessé par des bandes terroristes à Trinidad, Sancti Spíritus. le même jour, ils brûlent également une école.
• 17 avril : L’usine "Triunfo" ("Horacio Rodríguez") à Matanzas est prise d’assaut par une bande terroriste. Plusieurs employés ainsi que l’administrateur de l’usine sont kidnappés.
• 18 avril : Un magasin rural est incendié à Trinidad, Sancti Spíritus. Préjudices : 24.000 pesos.
• 19 avril : Des coups de feu sont tirés d’une auto contre l’Ambassade de Cuba au Panama, la façade de l’immeuble est endommagée.
• 7 mai : Le navire R-43 de la Marine de Guerre Révolutionnaire naviguant dans les eaux, au nord de La Havane, est attaqué. Le commandant Andrés González Lines et 16 marins sont tués. Préjudices : 425.000 pesos.
• 13 mai : Un fonctionnaire cubain à l’ONU est agressé et blessé dans les rues de New York par plusieurs terroristes. Son véhicule est détruit. Préjudices : 10.000 pesos.
• 15 mai : Une classe d’une école rurale à Artemisa, Pinar del Río, est entièrement détruite par un incendie allumé par une bande terroriste.
• 16 mai : Une école rurale à Las Villas, est incendiée. Préjudices : 14.313.018 pesos.
• 20 mai : 4 engins incendiaires sont lancés contre l’Ambassade de Cuba au Panama.
• 20 mai : L’Ambassade de Cuba en Équateur est envahie. Aucun dégât matériel important n’est à déplorer.
• 28 mai : Des terroristes provoquent un incendie dans le cinéma "Riesgo", à Pinar del Río, 26 enfants et 14 adultes sont blessés. Préjudices : 379.222 pesos.
• 29 mai : Un fonctionnaire ministériel, à La Havane, est blessé par l’explosion d’une charge de dynamite déposée dans son véhicule.
• 4 juin : L’Ambassade de Cuba au Panama est mitraillée.
• 6 juin : L’usine "Reforma" ("Marcelo Salado"), à Las Villas, est bombardée d’un avion en provenance des USA.
• 15 juin : Une charge de dynamite explose dans le Salon de Danse de l’hôtel Habana-Riviera, à La Havane. Préjudices : 15.000 pesos.
• 21 juin : Un magasin rural à Matanzas est détruit. Préjudices : 28.000 pesos.
• 24 juin : Des projectiles incendiaires sont lancés contre l’Ambassade de Cuba au Panama, brûlant les fenêtres et la façade.
• 29 juin : 3 personnes sont blessées par l’explosion d’une charge de dynamite déposée, par des terroristes, dans le parc de stationnement d’un immeuble d’habitation à La Havane. Préjudices : 1.500 pesos.
• 29 juin : Des terroristes lancent des engins explosifs contre l’Ambassade cubaine au Mexique.
• Juillet : Deux écoles rurales, à Las Villas, sont pillées et incendiées. Préjudices : 5.000 pesos.
• 3 juillet : Un avion agricole type Piper PA-18, immatriculé CUE-636, à Matanzas, est volé et conduit aux USA. Préjudices : 9.700 pesos.
• 3 juillet : L’avion DC-3 de la Cubana de Aviación, immatriculé CUT-38, est détourné de son trajet Habana-Camagüey. Le vigile embarqué est grièvement blessé. Ni l’avion ni le chargement ne seront rendus. Préjudices : 160.000pesos.
• 4 juillet : 3 personnes sont blessées par l’explosion d’une charge de dynamite déposée dans un parc de stationnement à La Havane.
• 5 juillet : L’Ambassade de Cuba au Panama est mitraillée.
• 18 juillet : Une bande terroriste prend d’assaut une ferme à Sancti Spíritus. 7 personnes sont blessées.
• 21 juillet : Un paysan et son épouse enceinte sont assassinés à Trinidad, Sancti Spíritus.
• 24 juillet : Des bandes terroristes mitraillent et blessent 4 personnes à Pinar del Río.
• 25 juillet : Des terroristes provoquent un incendie dans le cinéma "Negrete", à La Havane, qui occasionne de sérieux dégâts à l’édifice. Préjudices : 9.000 pesos.
• 26 juillet : Des terroristes mitraillent la résidence du Consul de Cuba à Barranquilla, en Colombie.
• 26 juillet : À Sancti Spíritus, un paysan est assassiné et un jeune brigadiste pour l’alphabétisation de 15 ans est sérieusement blessé par une bande terroriste.
• 26 juillet : À Sancti Spíritus, un paysan est assassiné par une bande terroriste.
• 27 juillet : Une école rurale est incendiée à Matanzas. Préjudices : 10.300 pesos.
• 2 août : Un milicien est assassiné par une bande terroriste, à San Cristóbal, Pinar del Río.
• 5 août : Une école rurale est incendiée à Madruga, La Havane. Préjudices : 8.000 pesos.
• 9 août : Un paysan est assassiné par une bande terroriste à Trinidad, Sancti Spíritus.
• 9 août : Le pilote, Luis Álvarez Regato, et le chargé de surveillance, Silvino Rómulo Sánchez Almaguer, sont assassinés au cours du détournement de l’avion C-46 de la compagnie Aerovías "Q", immatriculé CUT-60, vol Habana-Gerona. Préjudices : 50.000 pesos.
• 11 août : Une personne est blessée par l’explosion d’une charge de dynamite déposée dans le magasin "Fin de Siglo", à La Havane. Préjudices : 4.000 pesos.
• 11 août : Des coups de feu sont tirés contre l’Ambassade de Cuba en Colombie.
• 18 août : Une bande terroriste prend d’assaut le siège d’une association sociale à Camagüey. 8 personnes sont blessées. Une ferme et un magasin sont également mitraillés.
• 23 août : Une bande terroriste agressent deux travailleurs de l’usine de ciment de Pinar del Río ; un des travailleurs est assassiné et l’autre est blessé
• 23 août : Une vieille dame est grièvement blessée au cours de la prise d’assaut de sa maison par une bande terroriste.
• 23 août : Une école rurale, à Pinar del Río, est prise d’assaut et incendiée. Préjudices : 8.000 pesos.
• Septembre : 5 entrepôts d’une ferme avicole, à Pinar del Río, sont incendiés. Préjudices : 215.000 pesos.
• Septembre : L’avion agricole type Piper CUB Aeronca A-7GC, immatriculé CUE-732 est dérobé et conduit à Cayo Maratón, USA, il n’a pas été restitué. Préjudices : 10.000 pesos.
• Septembre : L’avion agricole type Piper Super Cub AR-7, immatriculé CUE-691, à Santa Fe, La Havane, est dérobé et conduit aux USA. Il n’a pas été restitué. Préjudices : 10.000 pesos.
• Septembre : L’avion agricole type Piper Super Spray Duster, immatriculé CUE-692, à La Havane, est dérobé et conduit à Cayo Maratón, USA. Il n’a pas été restitué. Préjudices : 10.000 pesos.
• 1er septembre : À Pinar del Río, 3 personnes sont assassinées, 2 autres ainsi qu’une petite fille de 6 ans sont grièvement blessées par une bande terroriste.
• 5 septembre : Un groupe terroriste attaque l’Ambassade de Cuba à La Paz, en Bolivie, et détruit la totalité des fenêtres. Préjudices : 1.000pesos.
• 6 septembre : Deux jeunes de 15 et 16 ans sont assassinés à San Antonio de los Baños, La Havane.
• 10 septembre : Un ouvrier est assassiné et trois autres sont blessés par des terroristes dans une rue de La Havane.
• 14 septembre : L’avion agricole PA-18 immatriculé CUE-706 est dérobé et conduit aux USA. Il n’a pas été restitué. Préjudice : 10.000 pesos.
• 18 septembre : 8 personnes sont blessées lors d’une attaque contre le siège d’une association sociale à Yaguajay, Sancti Spíritus.
• 26 septembre : Trois personnes dont une brigadiste pour l’alphabétisation sont blessées au cours de l’attaque du hameau de Río Mayajigua, à Sancti Spíritus, par une bande terroriste.
• 30 septembre : Un travailleur est assassiné et un autre blessé à Matanzas
• 3 octobre: L’enseignant volontaire, Delfín Sen Cedré, est assassiné par une bande terroriste à Las Villas.
• 4 octobre : Une personne est tuée et une autre blessée, par une bande terroriste, à Matanzas.
• 17 octobre : Une école rurale, à Fomento, Sancti Spíritus, est prise d’assaut et incendiée par une bande terroriste. Ce même jour, trois Brigadistes pour l’Alphabétisation sont kidnappés et frappés par cette même bande.
• 19 octobre : Une bande terroriste attaque une ferme à Cienfuegos. Un paysan est assassiné et un autre est blessé.
• 20 octobre : Un jeune homme de 19 ans est tué et deux autres sont blessés par l’explosion d’une charge de dynamite dans une rue de La Havane. Le même jour, un autre individu est blessé par l’explosion d’une charge de dynamite déposée dans le cinéma "Patria". Deux autres personnes sont blessées, encore ce même jour, par l’explosion d’une charge de dynamite dans une rue havanaise.
• 22 octobre : Un train conduisant un groupe de sportifs de Jovellanos, Matanzas est mitraillé. Le chauffeur et plusieurs passagers sont blessés.
• 22 octobre : Un groupe de terroristes attaque le siège diplomatique de l’Ambassade de l’Uruguay à La Havane. Un gardien de l’Ambassade est blessé au cours de cette attaque violente.
• 24 octobre : Une charge de dynamite explose dans l’Ambassade de Cuba au Panama.
• 29 octobre : Un pompier est blessé au cours de l’extinction d’un incendie provoqué dans le théâtre de la Centrale des Travailleurs de Cuba. Le sabotage a été organisé par l’organisation terroriste "Movimiento 30 de Noviembre".
• 30 octobre : Une charge de dynamite explose dans le jardin de l’Ambassade de Cuba au Panama.
• 30 octobre : Trois paysans sont assassinés dans la province de Las Villas, au lieu nommé El Aguacate, à Trinidad, Sancti Spíritus, par les bandes terroristes de Blas Tardío Hernández.
• 1er novembre: Un fonctionnaire de l’Ambassade de Cuba au Panama est agressé.
• 1er novembre : L’avion agricole type Stenman, immatriculé CUE-697 est dérobé et conduit jusqu’aux USA. Il n’a pas été restitué. Préjudices : 10.000 pesos.
• 10 novembre : Un paysan est assassiné par une bande terroriste à Pinar del Río.
• 13 novembre : Trois terroristes attaquent en voiture les installations de la raffinerie "Ñico López" à La Havane. Une personne est assassinée et deux autres sont grièvement blessées.
• 15 novembre: Un ouvrier est assassiné par des coups de feu tirés, par des terroristes, contre un véhicule dans lequel il voyageait avec trois autres camarades de travail.
• 17 novembre : Deux magasins ruraux et une école sont pris d’assaut et une jeep sont incendiés par une bande terroriste. Préjudices : 64.670 pesos.
• 20 novembre : Un véhicule stationné dans une rue explose. L’importante charge explosive parvient à détruire toutes les vitres d’un bus et à blesser un citoyen qui voyageait à l’intérieur. Les vitres de deux commerces ainsi que celles de plusieurs habitations au voisinage sont également totalement détruites par l’explosion. Préjudices : 12.500 pesos.
• 23 novembre : Une mine de bitume à Ciego de Ávila est attaquée par une bande terroriste qui endommage les installations techniques. Un milicien est blessé au cours de l’attaque. Préjudices : 21.845 pesos.
• 25 novembre : Le paysan Ricardo Díaz Rodríguez est assassiné, par une bande terroriste, en présence de son épouse et de ses trois jeunes enfants, à Trinidad, Sancti Spíritus.
• 26 novembre : Le jeune garçon, Manuel Ascunce Domenech, brigadiste pour l’alphabétisation et le paysan, Pedro Lantigua Ortega, sont assassinés par des bandits terroristes à Trinidad, Sancti Spíritus.
• 27 novembre : Le milicien Eleno Carraledo Torrejón est assassiné par une bande terroriste à Matanzas
• 29 novembre: 2 écoles rurales sont incendiées à Las Villas. Préjudices : 2.600 pesos.
• 2 décembre : Un avion Cessna Continental 310, immatriculé CUN-626, est dérobé à Pinar del Río. Préjudices : 10.000 pesos.
• 3 décembre : Deux paysans sont assassinés par des bandits terroristes à Matanzas et Cienfuegos.
• 15 décembre : Une bande terroriste prend d’assaut la maison d’un paysan à Las Villas. Celui-ci sera sévèrement blessé.
• 15 décembre : Une maison à Las Villas, hébergeant un groupe de brigadiste pour l’alphabétisation est attaquée. La fermière sera blessée.
• 16 décembre : Des membres de l’organisation terroriste "Movimiento Demócrata Cristiano" (MDC) sabote, au moyen d’engins incendiaires, le Supermarché "El Encanto", à Santiago de Cuba.
• 20 décembre : Deux écoles rurales à Las Villas sont incendiées. Cet acte fait partie des actions terroristes menées dans cette province et qui ont affecté 82 écoles. Préjudices : 30.000 pesos.
• 24 décembre : Des grenades sont lancées contre le magasin Sears et contre un Comité de Défense de la Révolution (CDR) à Guantánamo.
• 31 décembre : Une personne est assassinée à Camagüey, par un membre de l’organisation terroriste "Movimiento de Recuperación Revolucionaria" (MRR).

1962
• Deux enseignants sont assassinés à Calimete, Matanzas.
• Un hôpital de campagne à Bayamo est incendié par un groupe terroriste. Préjudices : 8.000 pesos.
• 10 écoles rurales sont incendiées dans les provinces de Las Villas et d’Oriente. Parmi ces sabotages, les 6 à Oriente, ont été exécutés par l’organisation terroriste La Rosa Blanca. Préjudices : 164.325 pesos.
• L’avion Curtis C-46, immatriculé CUC-263, appartenant à la compagnie Aerovías "Q", est dérobé et conduit aux USA. Il n’a pas été restitué. Préjudices: 250.000 pesos.
• 7 et 10 janvier : Deux écoles rurales à Cabaiguán, Las Villas, sont incendiées par une bande terroriste. Préjudices : 1.200 pesos.
• 9 et 10 janvier: Deux paysans sont blessés par des bandes terroristes à Matanzas et Pinar del Río.
• 13 janvier : Une école rurale est incendiée à La Havane. Préjudices : 4.800 pesos.
• 15 janvier : Une bande terroriste prend d’assaut une habitation à Sancti Spíritus. Le paysan propriétaire et son enfant sont assassinés.
• 20 janvier : Une bande terroriste prend d’assaut et pille deux commerces ruraux à Cienfuegos. Préjudices : 48.000 pesos.
• 21 janvier : Une voiture essuie des coups de feu sur la route Trinidad-Sancti Spíritus.
• Février : Un bus desservant la Ligne 35 est mitraillé à Guanajay, La Havane. Préjudices : 38.515 pesos.
• 6 février : Une école rurale est incendiée à Las Villas. Préjudices : 12.302,15 pesos.
• 8 février : Deux personnes sont blessées lors de l’attaque d’un commerce rural et d’une habitation à Matanzas. Préjudices : 15.800 pesos.
• 12 février : Un paysan et son épouse sont blessés lors de l’attaque contre leur maison par une bande terroriste.
• 13 février : Des coups de feu sont tirés d’une vedette armée en provenance des USA contre la Banco de Cayo Sal, les bateaux de pêche "Sigma I" et "Sigma V" de la coopérative de Cárdenas, à Matanzas.
• 16 février : L’ouvrier Orestes Bravo Rabí est assassiné, par des bandes terroristes, sous les yeux de sa famille, au cours de leur second assaut perpétré contre des mines de bitume à Sancti Spíritus.
• 19 février : Le bateau "Dos Amigos" de la Coopérative de pêche du port de Cojímar, à La Havane, est dérobé et conduit aux USA. Préjudices : 6.000 pesos.
• 24 février : Plusieurs cannaies à Camagüey sont détruites par des substances incendiaires lancées depuis un avion en provenance des USA.
• 25 février : Une bande terroriste lance une attaque dans un bal à Sancti Spíritus, laissant deux personnes assassinées et plusieurs autres blessées.
• 26 février : Le bateau vivier "El Arcadio" de la coopérative de pêche de Caibarién, à Las Villas est endommagée. Préjudices : 3.500 pesos.
• 13 mars : Le jeune garçon, Andrés Rojas Acosta est assassiné et la maison des paysans, Angel Rojas et Obdulia Rojas, respectivement père et sœur du jeune garçon, est incendiée à San Nicolás de Bari, La Havane.
• 13 mars : Deux paysans sont assassinés par des bandes terroristes à Sancti Spíritus. Le magasin du village, le cercle associatif, une école et plusieurs habitations sont incendiés.
• 15 mars : Des terroristes incendient 5 écoles rurales, un magasin et une décortiqueuse de café à Guantánamo. Préjudices : 61.500 pesos.
• 23 mars : Deux ouvriers sont assassinés sur la route de Trinidad-Topes de Collantes, Sancti Spíritus.
• 27 mars : Deux ouvriers sont tués au cours du mitraillage d’un camion par une bande terroriste à Sancti Spíritus.
• Avril : Le langoustier "Olguita", de l’Association de Pêche de Batabanó, La Havane, est saccagé ainsi que le bateau de pêche "Joven Lidia". Préjudices : 381.150 pesos.
• 4 avril : Pastor Rodríguez, chauffeur d’un loueur de véhicules à Matanzas, est kidnappé puis assassiné plus tard par une bande terroriste.
• 12 avril : Des bandes terroristes incendient 8 habitations de paysans à Las Villas et à La Havane. Préjudices : 15.000 pesos.
• 16 avril : Un paysan est assassiné et son habitation incendiée à Trinidad, Sancti Spíritus. Préjudices : 5.000 pesos.
• 18 avril : Une bande terroriste assassine deux paysans (père et fils) à Trinidad, Sancti Spíritus.
• 24 avril : Une bande terroriste attaque les ateliers de mécanique d’une ferme à La Havane, laissant un ouvrier blessé et invalide.
• 24 avril : L’incendie provoqué par le sabotage d’un chantier en construction pour la Banque Nationale, à La Havane, occasionne de graves blessures à 5 travailleurs de ce chantier.
• 26 avril : Un ouvrier est tué et 56 autres personnes grièvement blessées, en s’activant pour éteindre l’incendie d’un magasin d’engrais chimiques, à La Havane. Préjudices : 1.305.786 pesos.
• 28 avril : Des terroristes attaquent L’agence de Prensa Latina à New York. Trois de ses employés sont grièvement blessés. Préjudices : 6.000 pesos.
• 5 mai : Le paysan Luis López Reyes et le garçon de 13 ans Fermín Estévez Rodríguez sont kidnappés. Luis López Reyes, sera, lui, assassiné plus tard.
• 8 mai : Un groupe de terroristes assassine une personne dans une ferme à Matanzas, à laquelle il met le feu et occasionne d’importants dégâts aux installations et aux équipements. Préjudices : 12.000 pesos.
• 11 mai : Guillermo Hernández Niebla et sa mère Adela Niebla Santos, sont grièvement blessés, ainsi que, René Hernández Niebla et Bertila Hernández Niebla, tous deux fils du paysan Francisco Hernández Rodríguez, dont la maison a été prise d’assaut à Sancti Spíritus par des bandes terroristes. Préjudices : 5.000 pesos.
• 12 mai : Une vedette en provenance des USA, avec à bord des terroristes, attaque un bateau cubain de surveillance, à La Havane. 3 marins sont tués et 5 autres blessés.
• 19 mai : Un sergent de la Police Nationale Révolutionnaire est assassiné et un milicien grièvement blessé à La Havane, par une bande terroriste.
• 25 mai : Deux personnes sont blessées lors d’un assaut à Calimete par une bande terroriste, Matanzas. À cet endroit, l’école sera incendiée.
• Juin : Une bande terroriste mitraille un train de passagers. Plusieurs personnes sont blessées.
• 3 juin : La bande terroriste du meneur Pedro Sánchez González "Perico", attaque la propriété "Jesús de Nazareno", à Agramonte, Jagüey Grande, Matanzas, et blesse Jesús Yiloraméndez.
• 10 juin : Deux bus et un train sont mitraillés à Matanzas. Préjudices : 5.900 pesos.
• 13 juin : Une bande terroriste mitraille une voiture dans laquelle Domingo García Soto sera tué, la petite fille de 12 ans Adela González Reyes et Amado González Espinosa seront blessés.
• 16 juin : Le train N°804 roulant vers La Havane est mitraillé.
• 22 juin : Le gardien d’un hôpital est tué et un autre blessé par des membres de l’organisation "Movimiento Demócrata Martiano" (MDM).
• 24 juin : Une bande terroriste liée à l’organisation "Movimiento Demócrata Cristiano" (MDC), prend d’assaut une ferme, incendie les bureaux et deux camions et dérobe 6.000 pesos. Préjudices : 46.000 pesos.
• 29 juin: Deux jeunes de 20 ans et 18 ans sont tués dans un bus attaqué par un groupe terroriste à Camagüey.
• Juillet : L’avion agricole Sterman, immatriculé CUE-837, est dérobé et conduit à Kingston, Jamaïque. Il a été restitué.
• 2 juillet : Trois paysans sont assassinés dont une femme. Une petite fille de 10 ans et sa mère sont rouées de coups mais parviennent à s’échapper malgré les terroristes qui leur tirent dessus.
• 12 juillet : Des soldats nord-américains de la Base Navale de Guantánamo, attaquent un chalutier et tuent le pêcheur Rodolfo Rosell Salas
• 13 juillet : Une bande terroriste assassine le gardien d’une ferme à La Havane.
• 17 juillet : L’avion agricole AN-2, immatriculé CUE-801 est dérobé à Camagüey et conduit à Key West. Il n’a pas été restitué. Préjudices : 30.000 pesos.
• 22 juillet : L’avion AN-2 Trainer Master, immatriculé CUE-799 est dérobé et conduit à Kingston, Jamaïque. Il a été restitué. Préjudices : 30.000 pesos.
• 20 août : Des bandes terroristes mitraillent un véhicule circulant sur la route San Pedro-Trinidad et blessent le conducteur.
• 22 août : Le cargo britannique S.S. Streatham Hill, affrété par l’Union Soviétique, d’un chargement de 80.000 sacs de sucre cubain en route vers un port soviétique, fait escale à San Juan, Puerto Rico pour des travaux de maintenance. Pour la réalisation de ces travaux, 14.000 sacs doivent être déchargés et entreposés dans un entrepôt de la douane. Des terroristes pénètrent alors dans l’entrepôt et contaminent le sucre déchargé. Préjudices : 1.120.000 pesos.
• 24 août : Certaines zones du littoral havanais sont bombardés à coup de canons, l’hôtel Sierra Maestra, à La Havane, est atteint (9 de ses appartements reçoivent directement des impacts), le théâtre "Chaplin" et plusieurs appartements d’étudiants sont également touchés. L’opération a été menée à partir de deux vedettes armées, en provenance des USA. L’action a été attribuée aux terroristes d’origine cubaine Isidro Borjas, Juan Manuel Salvat et Leslie Nóbregas. Préjudices : 4.000 pesos.
• 28 août : L’explosion d’une grenade dissimulée tue un jeune paysan à Matanzas.
• 31 août : À Las Villas, L’administrateur d’une ferme de canne à sucre et sa sœur sont blessés durant l’attaque de cette exploitation par une bande terroriste.
• 1er septembre : Les restes de quatre membres d’une Commission d’Études Topographiques sont retrouvés dans une fosse commune. Ils avaient été kidnappés le mois précédent par une bande terroriste.
• 4 septembre : L’avion Trainer Master Z-326 Curtis immatriculé 578 de la base aérienne de Ciudad Libertad, à La Havane, est dérobé et conduit à Cayo Hueso, aux USA. Préjudices : 10.000 pesos.
• 10 septembre : Une navette armée mitraille le bateau cubain "San Pascual" et le cargo anglais "New Lane" alors qu’ils travaillent à leur chargement de sucre, face à Cayo Francés, à Sancti Spíritus. Le bateau cubain est atteint par 18 impacts et le cargo anglais est touché 13 fois. Le 18 septembre l’organisation terroriste, "Alpha 66", située aux USA déclare être l’auteure de cet attentat. Préjudices : 27.120 pesos.
• 15 septembre : Deux dirigeants de "l’Association Nationale des Petits Agriculteurs" (ANAP) et un enseignant sont assassinés par une bande terroriste à Sancti Spíritus.
• 8 octobre : Une vedette rapide attaque des infrastructures côtières d’État à Las Villas, provoquant des dégâts matériels. Cette action est exécutée par l’organisation terroriste "Alpha 66" basée aux USA dont les auteurs s’échappent à Cayo Williams, aux Bahamas, où est installée la base des opérations de ces terroristes.
• 13 octobre : Deux pêcheurs sont grièvement blessés et leur bateau est coulé suite à une attaque de terroristes à bord d’une vedette rapide armée de mitrailleuses calibre 30, près de Cayo Blanco, a 23 Km de Cárdenas, Matanzas. Ils ont d’abord été kidnappés et menés à Miami, USA, puis délivrés 30 jours après. Préjudices : 177.510 pesos.
• 2 novembre : Un travailleur forestier est assassiné dans une ferme à Cienfuegos par une bande terroriste dont les membres pillent et incendient également plusieurs infrastructures et des plantations de canne à sucre. Préjudice : 35.000 pesos.
• 4 décembre : Des terroristes de l’organisation "Alpha 66" située aux USA, attaquent les côtes cubaines, à Las Villas, à bord d’une vedette rapide de 5 mètres. Après avoir déposé une bombe sur le rivage, ils mitraillent avec leurs armes automatiques et se retirent immédiatement vers Cayo Williams.
• 8 décembre : Un paysan est assassiné, sa maison incendiée et un travailleur agricole est blessé à Cienfuegos, par une bande terroriste : Préjudices : 3.220 pesos.
• 18 décembre: Le train N°42, reliant Trinidad à Santa Clara est mitraillé par une bande terroriste blessant un étudiant.
• 23 décembre : Un paysan est assassiné et son frère blessé à Sancti Spíritus, par des terroristes qui brûleront également le commerce du village.

1963
• Des terroristes de l’organisation "Triple A", provoquent des incendies dans les cinémas "Negrete" et "Rialto", à La Havane, au moyen de cartouches incendiaires.
• Un groupe de terroristes incendient des avions agricoles, à Matanzas, et blessent sérieusement le gardien. Préjudices : 87.500 pesos.
• Quatre écoles rurales sont incendiées par des terroristes ; Préjudices : 33.500 pesos.
• 8 janvier : Un paysan est assassiné, son fils et son neveu de 8 ans sont blessés à Sancti Spíritus, par une bande terroriste.
• 9 janvier : Un camion est mitraillé, à Trinidad, blessant sérieusement deux passagers.
• 10 janvier : Une bande terroriste attaque une propriété à La Havane, un enfant de 11 ans est assassiné et un paysan touché. Il décèdera quelques temps après suite à ses blessures.
• 13 janvier : Deux dirigeants politiques de base sont assassinés par une bande terroriste à Matanzas.
• 15 janvier : Un commerce est incendié et un citoyen assassiné à Cienfuegos par une bande terroriste. Préjudices : 24.000 pesos.
• 19 janvier : Un paysan est assassiné, un magasin est prit d’assaut et pillé. 3.000 pesos seront dérobés. Préjudices : 13.700 pesos.
• 22 janvier : Trois paysans sont torturés puis assassinés par une bande terroriste qui brûlera également la maison d’un autre agriculteur.
• 22 janvier : Une ferme est incendiée par une bande terroriste qui détruira les équipements agricoles et trois autres habitations.
• 23 janvier : Deux frères de 11 ans et 13 ans sont assassinés, leur mère et ses deux autres fils de 7ans et 19 ans sont grièvement blessés suite à une attaque d’une bande terroriste.
• 25 janvier : Deux travailleurs sont assassinés par des terroristes qui ensuite incendieront 8 habitations, l’école et la centrale électrique. Préjudices : 55.000 pesos.
• 5 février : Quatre citoyens sont assassinés, cinq autres blessés dans le véhicule dans lequel ils voyageaient et mitraillé par une bande terroriste. Ce même jour, au même lieu, 7 travailleurs sont blessés dans le bus de transport de l’usine ; un ouvrier de l’usine "Trinidad" est tué suite au mitraillage du bus appartenant à la raffinerie.
• 8 février : 8 passagers du train N°14 de la ligne Santa Clara-Morón, sont blessés par une bande terroriste.
• 8 février : Deux paysans sont blessés par un groupe terroriste qui attaque une ferme dans laquelle ils incendieront un magasin et une habitation. Préjudices : 29.000 pesos.
• 13 février : Trois pêcheurs sont blessés au cours de l’attaque de deux bateaux de pêche type Sigma ("Sigma 15" et "Sigma 2") par des terroristes embarqués sur une vedette en provenance des USA, près de Cayo Roque, à Cárdenas. Les agresseurs s’approprient des deux bateaux et les conduisent à Cayo Elbow, aux Bahamas. Les pêcheurs blessés seront abandonnés. Préjudices : 48.000 pesos.
• 3 mars : Le train de passagers Habana-Camagüey est mitraillé par un groupe terroriste. Le citoyen Rodolfo Torres García sera blessé.
• 4 mars : Un paysan et un enfant de 10 ans sont tués. Une autre personne sera blessée.
• 8 mars : Un commando terroriste issu du territoire US dépose des charges de dynamite dans 3 maisons sur la côte à Las Villas. L’explosion de l’une d’elles provoque de grands dégâts matériels.
• 15 mars : Les deux agents diplomatiques cubains, Juan de Dios Mulén Quirós et Enrique Valdés Morgado, sont tués suite au sabotage de l’avion bolivien DC-6, de la compagnie aérienne Lloyd dans lequel ils voyageaient. L’avion s’est écrasé contre un versant du volcan Tocora, au Pérou.
• 17 mars : Le cargo soviétique "L´Vov est mitraillé alors qu’il est amarré dans le port d’Isabela de Sagua, à Las Villas. La cheminée et un ventilateur du navire sont touchés par les tirs d’une vedette rapide de l’organisation terroriste "Alpha 66" en provenance du territoire nord-américain. Préjudices : 20.450 pesos.
• 21 mars : Trois paysans sont assassinés. Une école rurale est également brûlée. Préjudices : 77.300 pesos.
• 21 mars : La barque "C-15-B132" de la coopérative de pêche de Bacunayagua, à Matanzas, est dérobée. Préjudices : 6.000 pesos.
• 26 mars : Le navire soviétique "Bakú" affrété de sucre cubain est attaqué par une vedette dans le port de Caibarién, Las Villas. Le cargo est touché par des impacts de canons de 20 mm et de mitrailleuses calibre 30 et 50. L’explosion d’une mine magnétique apposée au navire provoque une brèche longue de quatre mètres et large de 50 cm. Cet attentat a été exécuté par l’organisation terroriste "Comandos L" basée aux USA. Préjudices : 206.450 pesos.
• 22 avril : L’administrateur d’une ferme est assassiné par des terroristes à Camagüey. Quatre autres citoyens sont également blessés.
• 23 avril : Le paysan Noel Fuentes est kidnappé et grièvement blessé, pour avoir refusé de servir un groupe terroriste.
• 25 avril : Une bombe de 50 kilos ainsi que plusieurs engins inflammables sont largués sur la raffinerie "Ñico López" depuis un avion bimoteur en provenance des USA.
• 19 mai : Des terroristes de l'organisation "Alpha 66" embarqués sur une vedette rapide en provenance des USA, ouvre le feu à la mitrailleuse contre les auberges d’étudiants de la plage de "Tarará" à La Havane.
• 11 juin : Un membre de la Marine de Guerre Révolutionnaire (MGR) est tué et deux membres d’une patrouille marine sont kidnappés suite à une attaque surprise d’un groupe de terroristes à bord d’une vedette rapide armée de mitrailleuses et un canon de 30 mm, en provenance des USA.
• 21 juillet : Un paysan est assassiné par balles après avoir été énucléé à Jatibonico, Sancti Spíritus.
• 24 juillet : Les cadavres d’un paysan et de son fils de 16 ans kidnappés par des bandes terroristes sont retrouvés.
• Août: Le bateau de pêche "Sigma 20" est dérobé à La Havane.
• 1er août : Trois bateaux de pêche cubains sont attaqués dans le canal "El Sombrero", zone de Cayo Galindo, à Matanzas, par un groupe terroriste à bord d’une vedette rapide armée, en provenance des USA.
• 10 août : Une charge de dynamite cachée dans une péniche chargée de sucre explose dans le port d’Isabela de Sagua, en Las Villas. Elle sera totalement détruite. Préjudices : 4.000 pesos.
• 15 août : En pleine nuit, deux bombes de 25 kilos sont larguées d’un avion, dans le campement de l’usine "Cunagua" ("Bolivia"), à Ciego de Ávila
• 18 août : Un avion en provenance des USA bombarde les entrepôts de pétrole du port de Casilda, à Sancti Spíritus. Une des fusées touche et incendie un des 24 wagons qui stationnaient sur la voie ferrée et une autre fusée atteint et détruit une habitation. Préjudices : 126.573 pesos.
• 19 août : Deux vedettes rapides débarquées d’un navire, ancré face à l’entrée de l’estuaire de Santa Lucía, à Pinar del Río, pénètrent et s’approchent très près de l’usine de métaux sulfureux. L’action est exécutée par l’organisation terroriste "Comandos Mambises". Des mitrailleuses de calibre 30 et des bazookas seront employés pour cette attaque. Préjudices : 14.745 pesos.
• 30 août : L’usine "Jaronú" ("Brasil"), à Camagüey est bombardée d’un avion en provenance des USA. 5 bombes de 25 kg larguées de l’appareil explosent autour la fabrique.
• 5 septembre : L’enseignant Fabric Aguilar Noriega est tué et trois de ses enfants mineurs sont blessés, Francisco (5 ans), Sofía (3ans) et Abraham (2ans) par une bombe larguée sur la terrasse de leur appartement, d’un avion bimoteur provenant des USA pour bombarder la ville de Santa Clara. Cette action a également provoqué de sérieux dégâts matériels.
• 7 septembre : Un paysan est kidnappé et assassiné par une bande terroriste à Sancti Spíritus. Son cadavre a été retrouvé quelques mois après.
• 8 septembre : Une deuxième attaque est exécutée contre l’usine "Jaronú" ("Brasil"), à Camagüey, par un avion provenant des USA d’où sont larguées cinq bombes de 25 kg.
• 17 septembre : Le bateau "Albacora" de la coopérative de pêche "Gerardo Medina C.", de Puerto Esperanza, Pinar del Río, est dérobé. Préjudices : 370.000 pesos.
• 1er octobre : Cayo Güín, à Oriente, est attaqué par un bateau de l’organisation terroriste "Comandos Mambises". Plusieurs personnes sont blessées et la scierie est entièrement détruite. Préjudices : 30.000 pesos.
• 12 et 13 octobre : Les bateaux "El Niño" et "Dayre" sont dérobés à une coopérative de Morón, Camagüey.
• 16 octobre : Une bombe de plastic de 6kg est retrouvée dans la cale du bateau à vapeur "Las Villas", posté au quai "Margarito Iglesias". Le mécanisme détonateur de cette charge de plastic était réglé pour exploser dans les 30 jours.
• 22 octobre : Deux charges de dynamite explosant à cinq minutes d’intervalle détruisent une péniche amarrée au quai "Ameza" de Isabela de Sagua, Sagua la Grande, Las Villas. Elle était prévue pour un chargement de sucre.
• 11 novembre : L’enseignant Roberto Gutiérrez Rodríguez est pendu par une bande terroriste.
• 26 novembre : Le cargo "Indalecio" est pris d’assaut par des terroristes qui menacent au fusil l’équipage et l’obligent à entrer dans la Base Navale nord-américaine de Guantánamo.
• 5 décembre : Des tirs de mitrailleuse sont dirigés d’une vedette rapide contre le Poste d’Observation de la Marine de la Guerre Révolutionnaire à Cayo Cristo, installé en face de la Baie de Cádiz, à Sagua la Grande, Las Villas.
• 18 décembre : Un train de passagers est mitraillé par une bande terroriste. Un jeune étudiant sera blessé.
• 24 décembre : L’usine de liqueur de Matanzas est attaquée à partir d’une vedette rapide en provenance des USA.
• 27 décembre : La vedette LT-85 de la Marine de Guerre Révolutionnaire, amarrée au quai de la Baie de Siguanea, à la Isla de Pinos, est dynamitée par des terroristes de l’organisation "Comandos Mambises". Cet attentat fera trois morts et 18 blessés.

1964
• 3 janvier : L’avion agricole Morava PA-22, immatriculé CUN-873, est dérobé à Ciudad Libertad, La Havane, et conduit en Floride. Préjudices : 10.000 pesos.
• 17 janvier: Le patron du bateau vivier "Siboney" est assassiné et un marin blessé au cours de la tentative de vol de ce même bateau à Pinar del Río.
• 12 février et 7 mars : 2 paysans sont tués à Oriente par des bandes terroristes. Préjudices : 100.000 pesos.
• 10 mars : Le bateau "El Diablo" de la coopérative de pêche de Cojímar, La Havane, est dérobé et conduit aux USA. Préjudices : 6.000 pesos.
• 20 mars : Le capitaine José Arcadio García Águila, pilote de l’hélicoptère MI-4 Nr.20, est assassiné par deux individus qui s’emparent de l’appareil à La Havane et la conduisent à Cayo Hueso USA. Les autorités US ont rendu le cadavre ainsi qu’un passager mais ont refusé d’extrader les assassins.
• 11 avril : Le bateau "Raúl" d’une coopérative de pêche à Matanzas est dérobé. Préjudices : 6.000 pesos.
• 15 avril : Deux engins incendiaires sont lancés contre le Consulat de Cuba à Veracruz au Mexique.
• 28 avril : Le combattant Alberto Delgado Delgado est assassiné en bordure de la propriété "Maisinicú", à Trinidad, Sancti Spíritus.
• 30 avril : Deux engins incendiaires sont découverts dans un bus de la Route 17 à La Havane, l’un d’eux ayant commencé à prendre feu est éteint rapidement. Le même jour, un autre engin incendiaire est lancé contre un bus de la Route 14 provocant un petit incendie que les travailleurs voyageurs éteindront.
• 6 mai : Trois dirigeants politiques de base sont tués, dans leur véhicule mitraillé, par une bande terroriste, à Sancti Spíritus.
• 13 mai : Une petite fille de 8 ans et une citoyenne sont blessées au cours de l’attaque de terroristes embarqués sur un navire de l’organisation "Comandos Mambises" contre l’usine sucrière "Luis E. Carracedo", dans la municipalité de Pilón, province de Oriente. Cet attentat causera la destruction de 70.000 sacs de sucre.
• 8 juin : Un bateau d’une coopérative de pêche est coulé et trois membres de son équipage sont blessés à Cayo, Baie de Cadix, Matanzas, au cours d’une attaque d’une vedette en provenance des USA.
• 13 juin : Le bateau de pêche "Armando II" est coulé et trois pêcheurs sont blessés, au nord de Cayo Blanquizar, près d’Isabela de Sagua, à Las Villas, lors d’une attaque d’une vedette rapide en provenance des USA. Préjudices : 71.334,74 pesos.
• 19 juin : Trois bombes sont larguées sur l’usine "Reforma" ("Marcelo Salado"), à Caibarién, Las Villas, d’un avion Cessna 205 de la American Aviation Corporation, de Miami, immatriculé N8365-Z, en provenance des USA. Préjudices : 13.009 pesos.
• 19 juillet : Le soldat du Batallón Fronterizo Ramón López Peña, est tué par des tirs exécutés depuis la Base Navale de Guantánamo, contre les dispensaires cubains.
• 20 juillet : Une des balises du phare de Cayo Bahía de Cádiz, à Las Villas, est atteinte par des tirs effectués depuis une vedette rapide.
• 1er août : Un marin est tué lors du sabotage exécuté contre le vraquier cubain "Manuel Ascunce Domenech".
• 9 août : Une charge de dynamite est déposée dans le vraquier cubain "María Teresa", à Montréal, Canada.
• 31 août : La coopérative "Adalberto Perón", un poste d’observation de la Marine de Guerre Révolutionnaire (MGR) ainsi que le phare de Cabo Cruz, en Niquero, sont attaqués par une vedette armée en provenance des USA.
• 8 septembre : Un travailleur est assassiné par des terroristes qui incendient un entrepôt d’engrais chimiques, à La Havane. Préjudices : 10.000 pesos.
• 12 septembre : Le vraquier espagnol "Sierra de Aranzazu", faisant route vers Cuba, est attaqué par des vedettes armées, au Nord de Maisí, à Guantánamo. Le capitaine et deux membres de l’équipage du navire seront tués. Préjudices : 375.000 pesos.
• 3 octobre : L’embarcation "Cristina" de type Sigma appartenant à la coopérative de Varadero, à Matanzas, est dérobée. Préjudices : 6.000 pesos.
• 4 octobre : Le patron est assassiné au cours de la tentative de vol de son bateau "Tres Hermanos", à Isla de Pinos. Préjudices : 58.000 pesos.
• 8 octobre : Le patron est blessé au cours de l’attaque de son embarcation "Carlos Reitor", par des terroristes embarqués sur une vedette, à Cárdenas, Matanzas.
• 9 octobre : L’embarcation "Hecta I" de type Sigma, de la coopérative de pêche de Camagüey, est prise d’assaut. L’équipage est abandonné en pleine mer, sur les lieux-mêmes de l’attaque. Préjudices : 6.000 pesos.
• 13 octobre : Un avion agricole AN-2 immatriculé CUE-797 est volé et conduit en direction des USA. Il n’a pas été restitué. Préjudices : 25.000 pesos.
• 31 octobre : L’école du quartier Palmarito, à Juguaní, Oriente, est incendiée par des contre-révolutionnaires. Préjudices : 3.000 pesos.
• 11 novembre : Le bateau "Conchita I" d’une coopérative de pêche de Pinar del Río est dérobé par un groupe armé. Préjudices : 513.230 pesos.
• 16 novembre : Un avion agricole AN-2 immatriculé CUE-798, est dérobé à Matanzas et conduit à Cayo Hueso, USA. Préjudices : 25.000 pesos.

1966
• 7 janvier : Une charge explosive est déposée dans l’Ambassade de Cuba au Mexique.
• 12 mars : Les bateaux, "Lambda 17" et "Lambda 2" de la Flotte du Golfe, sont coulés en haute mer par le navire US "Santa Marina", au nord de Cabo Catoche, vers les côtes de Yucatán. Préjudices : 250.000 pesos.
• 16 mars : Le commandant et son second de la vedette LC-nave 274 de la Marine de Guerre Révolutionnaire (MGR), sont assassinés, durant sa tentative de vol par des personnes qui la conduiront vers les USA.
• 27 mars : La tentative de détournement échoue contre l’avion IL-18 immatriculé CUT-831 qui voyageait entre Santiago de Cuba et La Havane. Le capitaine et l’agent de sécurité ayant courageusement empêché l’exécution de ce détournement sont tués. Le copilote sera également blessé. Préjudices : 70.000 pesos.
• 21 mai : Le soldat, Luis Ramírez López, du bataillon frontalier, est tué et deux autres sont blessés, par des tirs exécutés par des soldats yankees depuis la Base Navale de Guantánamo.
• 29 mai : Un groupe terroriste de l’organisation "Comandos L" en provenance de l’extérieur, tente une intrusion sur le territoire cubain par Monte Barreto, côte nord de La Havane.
• 27 juin : Un groupe terroriste aborde l’embarcation "Alberto" qui travaillait dans les eaux de Cayos de San Felipe, à Pinar del Río, et assassine le pêcheur à son bord.
• 8 juillet : Le gardien d’un avion de fumigation est tué, et son pilote blessé, au cours de sa prise d’assaut à Bayamo pour être conduit vers la Jamaïque. Il n’a pas été restitué. Préjudices : 230.700 pesos.
• 14 septembre : Le navire cubain "26 de Julio" est attaqué près de Cayo Sal. Les auteurs de cet attentat sont des membres de l’organisation terroriste Movimiento 30 de Noviembre (M-30-11), basée aux USA.
• 29 septembre : Trois bombes sont larguées d’un avion provenant des USA, une d’entre-elles endommage un toit dans le port de Tarafa, près de la centrale thermoélectrique de Nuevitas, à Camagüey; les deux autres n’ont pas explosé. Préjudices : 2.000 pesos.
• 5 octobre : L’explosion d’une charge de dynamite déposée dans la Chambre de Commerce de Cuba au Canada, provoque d’importants dégâts.
• 13 novembre : Trois bombes sont larguées d’un avion sur l’usine "Cepero Bonilla" (ancienne Cubanitro) et celle de fabrication d’engrais "Frank País", dans la zone ouest de la Baie de Matanzas. Préjudices : 20.010 pesos.

1967
• 3 avril : Le Chargé d’Affaires de Cuba à l’ONU est blessé par l’explosion d’une charge de dynamite cachée à l’intérieur d’un livre adressé à son bureau, par des terroristes.
• 3 mai : Quatre personnes sont blessées par l’explosion d’une charge de dynamite placée dans le jardin de l’Ambassade de Cuba au Mexique, le véhicule de l’ambassadeur est sérieusement endommagé. Préjudices : 7.000 pesos.
• 15 octobre: L’explosion d’une charge de dynamite placée, par des terroristes d’origine cubaine, dans l’agence de la Cubana de Aviación, à Montréal, Canada, cause des dégâts très importants. Préjudices : $25.000 US.

1969
• 5 mai : Trois soldats de la Brigade de la Frontière à Guantánamo sont tués et 5 autres sont blessés, au cours d’un affrontement contre un groupe terroriste infiltré par Baracoa, Oriente.
• 29 mai: Une charge de dynamite est placée au pied de la porte du Consulat général de Cuba à Montréal, Canada.
• 23 juin : Un engin incendiaire est lancé contre la mission de Cuba à l’ONU.
• 19 août : Des terroristes à bord d’une vedette armée, mitraillent le phare de Cayo Paredón à Ciego de Ávila, atteignant la tour, la maison des toréadors et d’autres habitations voisines. Préjudices : 2.500 pesos.
• 25 août : Un attentat terroriste est exécuté contre la Mission de Cuba à l’ONU.
• 26 septembre : Un avion est détourné et obligé d’atterrir en urgence à Discovery Bay, en Jamaïque. Préjudices : $10.000 US.
• 14 octobre : Deux soldats surveillant la piste de l’Aéroport international de Varadero, Matanzas, sont blessés par deux individus armés qui tentaient de voler un avion.

1970
• 17 avril : Cinq militaires sont tués au cours d’un affrontement contre un groupe de terroristes de l’organisation "Alpha 66" basée aux USA et ayant fait intrusion par Baracoa.
• 10 mai : Les bateaux de pêche "Plataforma I et IV" sont attaqués en pleine mer par des commandos terroristes. Les 11 pêcheurs sont conduits jusqu’à un îlot des Bahamas sur lequel ils seront détenus durant une semaine. Préjudices : 341.600 pesos.

1971
• 2 mai : Un fonctionnaire de l’Ambassade de Cuba au Congo est blessé par un terroriste ayant pénétré dans le bâtiment.
• 11 juillet : Le chef de l’agence de la Cubana de Aviación à Cienfuegos est tué et une autre personne blessée au cours de leur affrontement contre un groupe terroriste dont les membres, armés de grenades à main, tentent de détourner en plein vol l’avion AN-24 CUT-878. Durant le coup de force une grenade explose faisant les victimes citées. La tentative de détournement échouera.
• 12 octobre: Deux combattants sont tués, deux petites filles ainsi que deux autres personnes sont blessées suite à l’attaque exécutée à partir de deux vedettes contre le hameau de Boca de Samá, à Banes, Holguín.

1972
• 9 janvier : Un véhicule de la Mission de Cuba à l’ONU, stationné devant l’immeuble des appartements où résident les fonctionnaires de cette mission, est incendié et partiellement endommagé. Préjudices : 4.000 pesos.
• 24 mars : Une charge de dynamite cachée, dans les bureaux de la Cubana de Aviación à Mexico, par des terroristes, explose en causant beaucoup de dégâts. Préjudices : $25.000 US.
• 4 avril : Un fonctionnaire est tué et 7 autres personnes sont blessées, suite à l’explosion d’une charge de dynamite cachée dans les bureaux de commerce de Cuba à Montréal, Canada. Préjudices : 1.830.000 pesos.
• 17 mai: Une charge de dynamite explose dans l’Ambassade de Cuba à Madrid, Espagne.
• 10 octobre : Un pêcheur est blessé suite à l’attaque exécutée depuis des vedettes armées, contre des chalutiers cubains "Aguja" et "Plataforma IV". Lors de cet attentat, 11 pêcheurs sont kidnappés et les chalutiers coulés à la dynamite près des côtes de la Isla Andros. Les pêcheurs seront abandonnés dans un petit canot, et sauvés par un hélicoptère 3 jours après, le 13 octobre. Préjudices : 140.000 pesos.
• 3 décembre: Une charge de dynamite explose dans le Consulat de Cuba au Mexique.

1973
• 28 janvier: Un membre de l’équipage du bateau de pêche "Plataforma I" est blessé, au cours de l’attaque en pleine mer, par une vedette armée d’artillerie de gros calibre et de grenades. Le bateau sera touché en différents endroits. Préjudices : 52.475 pesos.
• 21 juin : Plusieurs bâtons de dynamite sont lancés contre le comptoir commercial de Cuba à Santiago du Chili, endommageant deux véhicules et une habitation. Ce jour-même, un attentat à l’explosif est perpétré contre la résidence du conseiller d’affaires cubain au Chili. Préjudices : 7.500 pesos.
• 23 juin : Un véhicule de la mission cubaine à l’ONU est incendié.
• 21 août : Une intrusion est perpétrée dans la résidence de l’Ambassadeur de Cuba en Grande Bretagne.
• 27 août : 3 engins explosifs sont lancés contre les résidences de fonctionnaires du comptoir commercial de Cuba à Santiago du Chili, provocant la destruction d’un véhicule et des dégâts matériels importants dans les immeubles. Préjudices : 5.000 pesos.
• 5 septembre : Un engin explosif est lancé contre le domicile d’un fonctionnaire du Comptoir de Commerce de cuba à Santiago du chili, détruisant l’entrée de l’immeuble. Préjudices : 900 pesos.
• 4 octobre : Un pêcheur est assassiné au cours de l’attaque en haute mer des chalutiers cubains "Cayo Largo 17 et 34", par des vedettes armées. Une fois les bateaux mitraillés, les pêcheurs seront abandonnés dans des canots en plastiques sans eau ni à manger. Ils seront sauvés, le jour suivant, par des hélicoptères des Forces Armées de Cuba. Préjudices : 255.260 pesos.
• 3 décembre : Les bureaux du Consulat de l’Ambassade de Cuba au Mexique, sont ravagés par l’explosion d’une charge de dynamite placée par des terroristes. Préjudices : 20.000 pesos.

1974
• 20 janvier : Un engin explosif est lancé contre l’Ambassade de Cuba au Mexique, cause de sérieux dégâts.
• 21 janvier : Une lettre piégée est adressée à l’Ambassade de Cuba en Argentine, un fonctionnaire sera blessé.
• 21 janvier : Une lettre piégée est adressée à l’Ambassade de Cuba à Ottawa, au Canada.
• 5 février : Une fonctionnaire de l’Ambassade de Cuba à Lima, au Pérou, est grièvement brûlée à l’ouverture d’une enveloppe piégée. Préjudices : 8.375 pesos.
• 18 février : Un fonctionnaire espagnol du Bureau Central de la Poste de Madrid, est légèrement blessé lors de l’explosion d’un paquet postal adressé à l’Ambassade de Cuba en Espagne.
• 28 février : Des engins explosifs sont déposés dans le Consulat de Cuba à Mérida, Yucatán, au Mexique.
• 25 mars : Un engin explosif est déposé à la porte de l’agence cubaine d’expédition de billets de la compagnie Cubana de Aviación, au Mexique, celle-ci étant également reliée à un détonateur retardé faisant exploser la charge endommageant fortement ce local et ceux des compagnies d’aviation Viasa et Icelandic ainsi qu’une dizaine de fenêtres de l’hôtel Francis. Préjudices : 50.000 pesos.
• 26 mars : Un engin explosif est lancé contre l’Ambassade de Cuba à Kingston, en Jamaïque.
• 4 avril : Des terroristes de l’organisation "Acción Cubana" placent, à son insu, un engin explosif sur un fonctionnaire de Prensa Latina, au Mexique.
• 9 avril : Un engin explosif est placé dans le Consulat de Cuba à Madrid, Espagne.
• 14 mai : Des membres de l’organisation terroriste "Frente de Liberación Nacional Cubano" font exploser une charge de dynamite dans la résidence du consul cubain à Mérida, Yucatán, au Mexique.
• 4 juin : Une charge de dynamite explose dans les jardins de l’Ambassade de Cuba à Kingston, en Jamaïque.
• 3 juillet : Une charge de dynamite explose à l’entrée de l’Ambassade de Cuba à Paris, en France. Elle détruit la porte d’entrée, les murs intérieurs et plusieurs fenêtres de la chancellerie. Préjudices : 800 pesos.
• 1er août : Les terroristes, Luis Manuel de la Caridad Zúñiga Rey (FNCA), Miguel Sales Figueroa et Rodolfo Juan Verdecia, tentent de s’infiltrer dans le pays à bord d’une vedette rapide de type Thunderboat. Ils sont capturés par des unités de la Marine de Guerre Révolutionnaire, dans les eaux près de Boca Ciega, au nord de la ville de La Havane.
• 6 août : Une charge de dynamite explose dans l’Ambassade de Cuba à Kingston, en Jamaïque.
• 17 août : Des coups de feu sont tirés de plusieurs véhicules en marche contre la façade de l’Ambassade de Cuba à Lima, au Pérou, elle est touchée par 9 impacts de balle.
• 10 novembre : Des engins explosifs sont lancés contre le véhicule de l’Ambassadeur de Cuba au Mexique.
• 30 décembre: Un engin explosif est placé dans l’Ambassade de Cuba en Équateur.

1975
• 6 mars : Un engin explosif est placé dans l’Ambassade de Cuba au Mexique.
• 29 mars : Le cinéma "Infanta", à La Havane, est incendié. Les bâtiments voisins subiront également des dégâts. Préjudices : 1.500.000 pesos.
• 7 juillet : La résidence d’un fonctionnaire cubain à Rome, en Italie, est mitraillée.
• 13 août : L’Ambassadeur de Cuba en Argentine, circulant dans son véhicule, est victime d’un attentat au fusil FAL. Les projectiles tirés par des terroristes à partir d’une voiture en marche, atteignent le pare-brise. Préjudices : 2.000 pesos.
• 5 décembre : Le véhicule de l’Ambassadeur de Cuba à l’ONU est endommagé.
• 10 décembre: Un engin explosif est placé dans le véhicule de l’Ambassadeur de Cuba à l’ONU.

1976
• 19 janvier : Un magasin de Cubana de Pesca à Port Chambote, au Pérou, est incendié. Préjudices : 50.000 pesos.
• 12 février : Un engin explosif est lancé contre l’Ambassade de Cuba à Bogota, en Colombie. Cette action est dirigée par le terroriste, Orlando Bosch Avila, d’origine cubaine.
• 3 mars : Un fonctionnaire de la mission permanente de Cuba à l’ONU, aux USA, est blessé par l’explosion, dès son ouverture, d’un paquet reçu au siège de l’ONU et adressé par des terroristes.
• 6 avril : Deux pêcheurs sont tués et deux autres blessés, au cours de l’attaque d’une vedette avec à bord des terroristes de l’organisation "Alpha 66", en provenance de la Floride. Les chalutiers cubains "Ferro 123" et "Ferro 119" se trouvaient, lors de l’attaque, dans les eaux internationales entre Anguila et Cayo Sal, aux Bahamas. Préjudices : 76.000 pesos.
• 21 avril : Des terroristes attaquent la maison du Consul Général de Cuba à Lima, Pérou.
• 22 avril: Le véhicule d’un fonctionnaire de l’Ambassade de Cuba à Lima, Pérou, est endommagé.
• 22 avril : Deux fonctionnaires cubains sont tués par l’explosion d’une puissante charge de dynamite placée dans l’Ambassade de Cuba à Lisbonne, Portugal. En outre, l’édifice aura d’importants dégâts. Préjudices : 156.640 pesos.
• 6 juin : L’explosion d’une charge de dynamite dans l’immeuble de la Mission Cubaine aux Nations-Unies, provoque des dégâts dont la porte d’entrée entièrement détruite.
• 8 juillet : L’explosion d’une charge de dynamite dans les locaux de la Mission Cubaine en Espagne, occasionne d’importants dégâts.
• 9 juillet : Une charge de dynamite explose dans l’un des bagages qui allait être embarqué dans un avion de la Cubana de Aviación pour le vol vers Kingston, Jamaïque-Havane. Un retard au départ, a évité que l’avion n’explose en plein vol. Préjudices : 50.000 pesos.
• 10 juillet : Une charge de dynamite explose dans les Bureaux de la British West Indies, qui représentait les intérêts de la Cubana de Aviación à la Barbade.
• 17 juillet : L’Ambassade de Cuba en Colombie est mitraillée.
• 24 juillet : Le technicien de la Flotte Camaronera des Caraïbes, Artaignán Díaz Díaz, est assassiné en pleine rue, au cours de la tentative de kidnapping du Consul de Cuba à Mérida, Yucatán, au Mexique. Les auteurs de cette tentative sont Gaspar Eugenio Jiménez Escobedo, Orestes Ruiz et Gustavo Castillo. Les deux premiers sont capturés par les autorités mexicaines et le troisième parvient à s’échapper, en se réfugiant à Miami, aux USA. En mars 1977, Jiménez s’échappe de prison et va se réfugier à Miami. Ils ont déclaré appartenir à l’organisation "Comandos Contrarrevolucionarios" dirigée par le terroriste Orlando Bosch Ávila.
• 9 août : Deux fonctionnaires de l’Ambassade cubaine à Buenos Aires, en Argentine, sont kidnappés par des groupes terroristes d’origine cubaine et les font disparaitre.
• 18 août : Une charge de dynamite explose dans les Bureaux de la Cubana de Aviación, au Panama, causant d’importants dégâts.
• 1er septembre : Un engin explosif est retrouvé dans l’Ambassade de Cuba à Georgetown, en Guyane.
• 22 septembre : D’une auto en marche, un engin explosif est lancé contre l’immeuble du Consulat de Cuba à Ottawa, au Canada.
• 6 octobre : L’Ambassade de Cuba à Caracas, au Venezuela, est mitraillée d’une camionnette en marche. 8 balles touchent le mur du siège, près du Comptoir de Commerce et du Consulat cubains.
• 6 octobre: Deux charges de dynamite placées à bord de l’avion DC-8, immatriculé CUT-1201, de la Cubana de Aviación, explosent en plein vol, sur le territoire de la Barbade. 73 personnes sont tuées, 57 sont cubaines, dont la jeune équipe nationale d’escrime. Les auteurs de ce crime abominable sont les vénézuéliens Hernán Ricardo Lozano et Freddy Lugo, lesquels ont exécuté les instructions des terroristes Orlando Bosch Ávila et Luis Posada Carriles d’origine cubaine, les deux chefs de l’organisation contre-révolutionnaire et terroriste "Coordinadora de Organizaciones Revolucionarias Unidas" (CORU).
• 7 novembre : Une charge de dynamite explose à la porte des bureaux d’expédition de billets de la Compagnie Cubana de Aviación, à Madrid, Espagne, provocant d’importants dégâts à l’immeuble. Trois locaux contigus à l’immeuble sont également détruits par l’onde de choc. L’action est revendiquée par l’organisation terroriste "Coordinadora de Organizaciones Revolucionaria Unidas" (CORU). Préjudices : 25.000 pesos.
• 12 novembre : Des dégâts sont provoqués à l’Ambassade de Cuba à Bogota, en Colombie, par l’explosion d’une charge de dynamite déposée par des terroristes d’origine cubaine.

1977
• 22 février : L’explosion de deux charges de dynamite, placées dans la résidence de l’Attaché Militaire de Cuba au Pérou, causent des dommages à l’habitation.
• 10 avril : L’Ambassade de Cuba au Venezuela est mitraillée.
• 30 juin : L’incendie provoqué dans le théâtre "Amadeo Roldán", à La Havane, le détruira entièrement. Préjudices : $26.600.000 US
• 22 juillet : L’explosion d’une charge de dynamite déposée par des terroristes d’origine cubaine, coule le bateau de pêche cubain "Río Jobabo" dans le port de "El Callao", au Pérou. Préjudices : $6.100.000 US
• 1er octobre : Une puissante charge de dynamite explose dans le navire "Río Damují", qui est amarré au port de "El Callao", au Pérou, provocant des dégâts considérables. Préjudices : 900.000 pesos.

1978
• 19 janvier : Le groupe terroriste "Omega 7" revendique l’attentat à l’explosif dans l’agence touristique "Viajes Varadero" à Puerto Rico.
• 14 février : L’explosion d’une charge de dynamite déposée, par des terroristes, dans le navire cubain "Mar Verde" posté à quai en Espagne, coule le navire.
• 8 juin : Une charge de dynamite explose dans le bâtiment de la Section des Intérêts de Cuba à Washington, provoquant des dégâts importants.
• 13 juillet : Un engin explosif est déposé, par des membres de l’organisation "Abdala", dans l’hôtel, à Puerto Rico, où réside une délégation artistique cubaine.
• 8 août : Un engin explosif est déposé dans le théâtre "Universidad" de San Juan, Puerto Rico, où se produisait la Ballet National de Cuba.
• 9 septembre : L’explosion d’une charge de dynamite dans le bâtiment de la Mission Cubaine face à l’ONU, provoque de sérieux dégâts à la structure de l’édifice.
• 2 octobre : Un engin explosif est déposé contre l’Ambassade de Cuba face au Saint Siège du Vatican, à Rome, en Italie.
• 9 novembre : Une charge de dynamite explose à l’extérieur du bâtiment, face à l’ONU, de la Mission Cubaine.
• 2 décembre : Plusieurs terroristes d’origine cubaine, tirent à l’arme à feu, d’une voiture en marche, et blessent le Ministre Conseiller de l’Ambassade de Cuba à Bogota, Colombie
• 29 décembre : L’explosion d’une charge de dynamite placée dans le bâtiment de la Mission Cubaine aux Nations-Unies, détruit la porte principale de l’immeuble du siège.

1979
• 4 janvier : Attentat à l’explosif contre la Mission de Cuba devant les Nations-Unies, à New York.
• 28 janvier : La résidence de l’Ambassadeur cubain à Lima, Pérou, est attaquée à l’arme à feu.
• 18 mai : L’explosion d’une charge de dynamite dans la Section des Intérêts de Cuba à Washington, provoque des dégâts considérables à l’immeuble. L’attentat est exécuté par l’organisation terroriste "Omega 7".
• 24 octobre : Le bateau "Glangle Nr. 41" du Département des Affaires Maritimes de Regla, La Havane, est volé. Préjudices : 34.920 pesos.
• 27 octobre : L’explosion d’une charge de dynamite dans l’immeuble de la Mission Cubaine aux Nations-Unies, provoque de sérieux dégâts.
• 7 décembre: Une charge de dynamite explose dans l’immeuble de la Mission Cubaine aux Nations-Unies, causant des dégâts considérables.

1980
• 14 janvier : L’explosion d’une charge de dynamite dans le Consulat de Cuba à Montréal, Canada, provoque des dégâts à l’immeuble.
• 15 janvier : Des terroristes endommagent l’école cubaine "Frank País", à Madrid, Espagne.
• 10 mai : Un pêcheur est assassiné au cours de l’abordage des chalutiers cubains "FC-165" et "FC-154", par un navire au nord de la Baie de Samá, à Holguín. L’équipage des chalutiers est kidnappé.
• 11 novembre: Le fonctionnaire de la Mission de Cuba à l’ONU, Félix Carlos García Rodríguez, est assassiné par le terroriste, Eduardo Arocena, d’origine cubaine, membre de l’organisation terroriste "Omega 7". Il a été jugé et déclaré coupable en septembre 1984.
• 22 janvier: Une charge de dynamite explose dans le Consulat cubain à Montréal, Canada, causant des dégâts à l’immeuble.

1984
• 19 avril : Huit personnes sont tuées et 25 autres blessées par l’explosion d’une bombe placée dans le bâtiment où habitent des travailleurs de Cuba à Huambo, en Angola.

1987
• 10 mars : 12 passagers d’un avion AN-24, vol 706 de Cubana de Aviación faisant route La Habana - Nueva Gerona, Isla de la Juventud, sont blessés par une l’explosion d’une grenade lancée par un groupe de terroristes qui tentent de dérouter l’avion. L’intervention de plusieurs passagers empêche la réalisation de l’objectif de cette action.
• 28 mai : L’avion Cessna 402, immatriculé CUT-118, appartenant à la compagnie Aerocaribean est volée à Ciudad Libertad, et conduit à Boca Chica, aux USA. Il n’a pas été restitué. Préjudices : 150.000 pesos.

1990
• 4 octobre: Deux terroristes armés, membres de l’organisation terroriste "Partido Unidad Nacional Democrática" "PUND", s’infiltrent sur le territoire du côté de Santa Cruz del Norte, à La Havane, avec l’intention d’exécuter des attentats.
• 14 octobre : Depuis Miami, une intrusion est organisée sur le territoire du côté Santa Cruz del Norte. Deux terroristes s’infiltrent avec ordres de réaliser de violents attentats et de prendre contact avec des militaires qui supposément, sont contre la Révolution. Des armes et des faux papiers imprimés à Miami leurs sont repris. Ils faisaient passer des tracts et de la propagande adressés aux membres des FAR et du MININT – c’est une constance durant ces années, pour amplifier le travail de subversion -, les invitant à rejoindre le dénommé " Ejército Libertador Cubano" [Armée Libératrice Cubaine], dirigée par le traître Higinio Díaz Anné.
• 26 décembre : L’avion agricole AN-2, immatriculé CUA-1188, à Las Tunas, est volé et conduit jusqu’à la Base de Guantánamo. Préjudices : 7.320 pesos.

1991
• 18 juin : Un avion est volé à Colón, Matanzas, et conduit à Miami, USA. Il a été restitué. Préjudices : 5.990 pesos.
• 19 juin: L’avion agricole pour la fumigation AN-2M, immatriculé CUA-1063, est dérobé à Cárdenas, Matanzas, pour atterrir en Floride, USA. Préjudices : 25.000 pesos.
• 17 septembre : Deux autres terroristes de Miami font incursion sur le territoire, avec l’objectif de saboter les magasins de tourisme afin de semer la terreur parmi les touristes étrangers et répandre la propagande contre-révolutionnaire. Des armes et un émetteur radio leur sont repris.
• 29 septembre : Trois terroristes provenant de Miami s’infiltrent sur le territoire. Des armes et autres matériels de guerre leurs sont repris. Ils ont suivi un entrainement dans le camp situé rue 168, à Miami, dans lequel s’entrainent également quelques 50 à 60 autres terroristes.

1992
• 9 janvier : Un groupe d’individus tentent de voler une embarcation, ils tuent 4 personnes.
• 4 février : L’avion M-18A, immatriculé CUA-1159, à El Jíbaro, Sancti Spíritus, est dérobé et conduit à Miami. Préjudices : $65.340 US.
• 4 juillet : Un groupe de terroristes en provenance des USA tente de s’attaquer à des secteurs de l’économie installés sur les côtes havanaises. Il est détecté par des patrouilles cubaines et se déplace alors vers les eaux près de Varadero, l’embarcation qui souffre d’avaries mécaniques, est secourue peu après par des garde-côtes nord-américains. L’armement transporté par ces terroristes leur est repris par les garde-côtes. Après avoir été interrogés par le FBI, ils sont remis en liberté.
• En juillet un terroriste, en provenance des USA, essaie de débarquer sur les côtes cubaines pour saboter un secteur de l’économie dans la province de Villa Clara. La tentative de l’opération de sabotage est déjouée.
• 9 septembre : Un terroriste d’origine cubaine est arrêté pour détention d’arme à feu et pour violation de la Loi de Neutralité. Il est libéré sans charge.
• 30 septembre : L’avion M-18, immatriculé CUA-1151, appartenant au AAC, à Camagüey est volé et conduit à Isla Andros. L’avion a été restitué. Préjudices : $6.740 US.
• 7 octobre : Embarqués dans une vedette armée, quatre membres de groupes terroristes de Miami, lancent une attaque pirate contre l’Hotel Meliá Varadero. À leur retour en Floride, ils sont arrêtés et interrogés par le FBI, ils sont immédiatement libérés.
• 19 octobre : Trois terroristes provenant des USA, réalisent une autre incursion, il leur sera repris des armes et une grande quantité de fournitures militaires. En parallèle, vers cette même date, trois autres terroristes étaient détenus aux Bahamas, ceux-ci avaient été saisis de leurs armes et des explosifs destinés à Cuba. Ces terroristes arrêtés aux Bahamas venaient de sortir de Miami le 17 octobre.
• 29 décembre: L’avion AN-26, immatriculé CRN-360 CUT-110, appartenant à la compagnie aérienne Aerocaribbean est détourné et conduit à Miami avec 47 passagers. L’avion a été restitué. Préjudices : $5.000 US.

1993
• Janvier : Le service des gardes-côtes nord-américain, arrête cinq terroristes à bord d’une vedette armée de mitrailleuses lourdes et d’autres armes, alors qu’ils se dirigent vers les côtes cubaines. Ils sont également libérés.
• 5 février : Une embarcation de tourisme est prise d’assaut avec à bord deux travailleurs du centre touristique "Super Club", de Varadero, Matanzas. Tous deux sont membres de l’équipage, un est tué et l’autre très grièvement blessé. Préjudices : $14.477 US.
• 2 avril : Le pétrolier Mikonos navigant sous pavillon chypriote et transportant du pétrole vers le port de Carúpano, en Las Tunas, est mitraillé à 7 miles au nord de Matanzas, par une vedette avec à bord des terroristes d’origine cubaine en provenance de Miami.
• 18 mai : L’espace aérien cubain est violé par un avion immatriculé N8447M, appartenant à l’organisation terroriste Hermanos al Rescate [Frères à la Rescousse].
• Mai : L’organisation contre-révolutionnaire et terroriste Hermanos al Rescate prépare des plans pour dynamiter un pylône haute-tension dans la zone de San Nicolás de Bari à La Havane.
• 21 mai : Neuf terroristes de la mafia de Miami à bord d’une vedette sont arrêtés par les douanes des USA, alors qu’ils s’apprêtent à se diriger vers Cuba pour attaquer des sites militaires. Des armes et des explosifs leur sont réquisitionnés. Quelques temps après, le 21 août, le juge, Lawrence King, les remet en liberté en ignorant les charges contre eux.
• 26 juillet : Un plan d’une organisation contre-révolutionnaire terroriste dont l’objectif est d’attaquer une zone de Cuba avec l’aide de Hermanos al Rescate, est déjoué et échoue.
• 18 octobre: Un terroriste de la mafia de Miami est arrêté dès son arrivée à Cuba. Il avait l’objectif d’exécuter des actions terroristes à l’intérieur du pays.
• En ce mois d’octobre l’organisation contre-révolutionnaire Hermanos al Rescate et son chef principal, José Basulto, incite publiquement à attenter à la vie du Commandant en chef [Fidel Castro] et à régler les problèmes de Cuba de manière violente, de même qu’il réaffirme être prêt à assumer les risques collatéraux que cela engendrerait.
• 15 novembre : L’avion AN-2, immatriculé CUT-1094 est volé à Camagüey, et conduit à la base de Opa Locka, aux USA. L’avion a été restitué. Préjudices : $5.980 US.
• À une période non définie de l’année 1993, le terroriste, Luis Zúñiga Rey, aux USA, engage un citoyen cubain, en visite dans ce pays, avec l’objectif de mener à bien des sabotages à l’intérieur de Cuba, dans le secteur touristique, dont le sabotage du Cabaret Tropicana. Les moyens nécessaires pour exécuter cette action lui sont fournis, pour cela la somme de $20.000 US lui sera offerte.

1995
• 2 mars : L’incursion via les côtes de Puerto Padre, Las Tunas de deux terroristes en provenance de Miami, leur permet de faire entrer dans le pays 25 kg d’explosifs C-4 et d’autres matériels de guerre. Ces terroristes sont arrêtés après avoir placé une bombe dans l’hôtel Sol Palmeras, qui a pu être désactivé. Ils avaient été entrainés par les terroristes Guillermo Novo Sampoll et Gaspar Jiménez Escobedo.
• 20 mars : Deux terroristes résidants aux USA, entrés avec de faux passeports de touristes costaricains, sont arrêtés à l’aéroport international José Martí. Ces mêmes terroristes s’étaient déjà introduits, naguère, par le rivage de la commune de Puerto Padre, Las Tunas et avaient passé des matériaux explosifs, dont une charge explosive qu’ils avaient placée dans un hôtel de Varadero. Tous les deux exécutaient des ordres de l’organisation terroriste "Fundación Nacional Cubano Americana".
• 18 avril : Une chambre d’appel d’immigration de Miami, met en liberté l’assassin qui, le 8 août 1994, tue traitreusement un officier de la Marine de Guerre révolutionnaire qui tentait d’empêcher le vol et la conduite d’une vedette cubaine vers les USA.
• 20 mai : Des terroristes de la mafia de Miami, embarqués sur une vedette rapide en provenance de la Floride, attaquent une nouvelle fois, l’hôtel Guitart-Cayo Coco.
• 12 juillet : Profitant d’une des ridicules parades de la flottille de yachts de « l’amiral » Ramón Saúl Sánchez, pour tenter de s’infiltrer à Cuba, trois terroristes sont arrêtés aux USA. Malgré la saisie de leurs armes et leurs explosifs, les autorités nord-américaines les libèrent immédiatement.
• 16 décembre: Trois terroristes ayant planifié de s’infiltrer par Pinar del Río, pour effectuer des actions subversives à Cuba, sont arrêtés aux USA. Bien qu’ils aient été dessaisis d’armes et d’explosifs très puissants, ils sont relâchés par les autorités nord-américaines.
• En cette année 1995, à partir du mois de mai et à des dates différentes, l’information circule que Roberto Martín Pérez forme des groupes de terroristes pour organiser des attentats contre le camarade Fidel pour sa visite en Uruguay qu’il doit réaliser sur l’invitation de l’ex-président Julio Sanguinetti, et en Argentine lors de sa participation au Vème Sommet Ibéro-américain à Bariloche. C’est avec cet objectif que Martín Pérez lui-même se rend en Argentine, et avec lui, les terroristes Gaspar Jiménez Escobedo, un de ceux qui est emprisonné avec Posada Carriles, au Panama, et Eugenio Llameras Rondón.

1996
• 12 janvier : Un émigré cubain, résidant aux USA, est arrêté alors qu’il se prépare à transporter des explosifs de La Havane à Pinar del Río.
• 13 janvier : Des avions de l’organisation mafieuse et terroriste Hermanos al Rescate violent l’espace aérien cubain, et larguent des tracts subversifs sur les quartiers de La Havane.
• 23 janvier : À Cayo Maratón, les autorités US interceptent une vedette à bord de laquelle cinq terroristes armés se dirigent vers Cuba. Ce même jour, ils sont libérés par le Bureau Fédéral des Investigations.
• 11 février : Trois terroristes en provenance des USA mitraillent notre littoral. Ils sont arrêtés, peu après, par des gardes-côtes.
• 24 février : Après 25 violations de l’espace aérien cubain, avec incitation à la subversion, et commettant de sérieuses violations aux normes aériennes internationales, notamment, de provoquer des interférences dans le trafic aérien pour mettre en péril les vols des avions civils transitant par les couloirs aériens, deux avions de Hermanos al Rescate sont abattus dans notre espace aérien. C’est ce grave incident qui a donné prétexte pour instaurer la Loi Helms-Burton, non sans avoir auparavant, donné l’idée au gouvernement US la possibilité de bombarder des infrastructures cubaines.
• 8 juillet : Un individu embarque dans l’avion AN-2, immatriculé CUT-1183 à Santiago de Cuba, avec un pistolet il menace les passagers et le pilote qu’il oblige à changer de cap pour atterrir sur la Base Navale de Guantánamo. L’avion avec ses passagers repartiront vers l’aéroport de Santiago de Cuba. Le terroriste se réfugie dans cette Base Navale. Quelque temps après, il est jugé pour ce fait, aux USA ; il est absout.
• 16 août : Un avion léger appartenant à l’Entreprise Nationale des Services Aériens, immatriculé PZL-104 Wilga, à San Nicolás de Bari, La Havane, est détourné par un groupe de terroristes armés d’un révolver et d’un couteau, obligeant le pilote à se diriger vers la Floride. L’avion est obligé d’amerrir dans le Golfe du Mexique, face aux côtes de Fort Meyers, dans l’état de la Floride. Les trois terroristes et le pilote sont sauvés et embarqués dans un navire du service des garde-côtes nord-américain. Le pilote retournera à Cuba. L’avion est détruit lors de l’amerrissage. Préjudices: 81.350 pesos.
• 21 août : Le nord-américain Walter Kelsey Van Der Veer, arrive dans notre pays en tant que touriste. Il a le projet d’exécuter des actes terroristes. Il déclare appartenir à l’organisation terroriste "Comandos L". Il sera jugé devant les tribunaux.
• 16 septembre : Envoyé par la mafia terroriste, un infiltré à bord d’une vedette chargée d’armement et d’une grande quantité d’instruments, est arrêté à Punta Alegre, ciudad de Ciego de Avila.
• 21 octobre : Un avion léger type SS-RR, immatriculé N3093M, appartenant au Département d’État des États-Unis, emprunte le Couloir International Girón, à quelques 25 ou 30 kilomètres au sud de Varadero et pulvérise la zone d’un mélange infesté du parasite Thrips Palmi Karny.
• En ce mois d’octobre, l’existence d’un plan terroriste devant être exécuté par quatre apparentés terroristes de Miami, est connue. Trois d’entre eux, des mercenaires de la brigade de Playa Girón, projetaient d’utiliser des moyens aériens radiocommandés chargés d’explosifs pour atteindre différentes cibles contre Cuba, y compris la Plaza de la Revolución, lieu où la population est très concentrée, de même que les centrales thermoélectriques de Tallapiedra, Mariel et Santa Cruz del Norte, la raffinerie "Ñico López" et les réservoirs de pétrole de Matanzas. Pour préparer ces actions, des essais ont été faits au Texas, au Puerto Rico et aux Bahamas.

1997
• 12 avril : Une charge de dynamite explose dans l’Hôtel Meliá Cohíba.
• 30 avril : Un engin explosif est découvert dans l’Hôtel Meliá Cohíba.
• 24 mai : Une explosion a lieu face à l’agence de Cubanacán au Mexique.
• 12 juillet : Une charge de dynamite explose dans les hôtels Capri et Nacional.
• 3 août : Explosion dans l’agence de Havanatur aux Bahamas.
• 4 août : Des charges de dynamite explosent dans l’Hôtel Meliá Cohíba.
• 11 août : La presse de Miami publie la déclaration de la Fondation Nationale Cubano-Américaine qui dit soutenir ces actions terroristes à l’explosif contre des sites touristiques à Cuba.
• 22 août : Une charge de dynamite explose dans l’Hôtel Sol Palmeras de Varadero.
• 4 septembre : Une charge de dynamite explose dans les hôtels Tritón, Chateau Miramar et Copacabana. C’est dans ce dernier hôtel que le jeune touriste italien Fabio Di Celmo est tué par l’explosion. Ce même jour, a lieu une explosion dans le restaurant La Bodeguita del Medio.
• 17 octobre : Un engin explosif est détecté dans un minibus de tourisme.
• 19 octobre : Un engin explosif placé dans un bac, est découvert à l’intérieur d’un minibus de tourisme, on parviendra à le désactiver. Les auteurs de cet acte sont les terroristes guatémaltèques Jorge Venancio Ruíz et Marlon Antonio González Estrada.
• 30 octobre : Un engin explosif découvert sous un kiosque de bimbeloteries du terminal N°2 de l’aéroport international José Martí, est désactivé. Les recherches entreprises ont prouvé que cet attentat et celui du 19 octobre dans le minibus, sont le fait d’une même action, les auteurs sont les mêmes terroristes guatémaltèques Jorge Venancio Ruíz et Marlon Antonio González Estrada.
• Ces actes criminels commis contre des infrastructures cubaines et qui ont occasionné tous les dégâts que nous connaissons ainsi que la mort du touriste italien, ont débouché sur l’arrestation de deux citoyens d’origine salvadorienne et trois autres guatémaltèques, liés au terroriste Luis Posada Carriles et à la Fundación Nacional Cubano Americana.
• En 1997, il y a eu également, de la part de terroristes d’origine cubaine, l’élaboration d’un plan d’attentats contre le Commandant en chef, afin de l’assassiner au cours du VIIème Sommet Ibéro-américain à la Isla Margarita. Les terroristes sont finalement arrêtés et jugés à Puerto Rico, puis absous. Des armes, telles que, des fusils d’assaut à lunette Barret, Calibre 50, du matériel spécial VHF, lunettes pour vision de nuit et 10 caisses de munitions entre autres équipements leur avaient été saisis. Pepe Hernández était le propriétaire d’un de ces fusils. Au final, tous les terroristes ont été absous par le tribunal de Puerto Rico.

1998
• 4 mars: Grâce à l’arrestation opportune, dès leur arrivée à l’aéroport international José Martí, des terroristes guatémaltèques Nader Kamal Musalam Barakat et María Elena González Meza, et grâce à la découverte et la saisie des équipements qu’ils transportaient pour fabriquer des charges explosives, permettent d’empêcher les actes terroristes qu’ils prévoyaient d’accomplir, sous les ordres du terroriste Luis Posada Carriles, contre les centres touristiques et les lieux publics de la capitale.
• Avril: Une incursion de terroristes se produit par le nord de Matanzas.
• 19 mai: Les terroristes Ernestino Abreu Horta et Vicente Marcelino Martínez Rodríguez, résidents des USA, débarquent par la côte de Pinar del Río, avec pour mission, entre autres, de tenter de former un groupe de bandits dans les montagnes de cette région. Les armes et autres équipements de guerre leur ont été saisis.
• Mai: Deux terroristes en provenance des USA, pénètrent sur le territoire national du côté de Santa Lucía, à Pinar del Río. Ils sont porteurs d’une grande quantité d’armes et d’équipements de guerre.
• Août: Avant la visite annoncée de Fidel en République Dominicaine, des terroristes d’origine cubaine, avec à leur tête Luis Posada Carriles, projettent d’exécuter un attentat contre le Commandant.

2000
• 19 septembre : Un avion agricole pour la fumigation AN-2, est détourné avec 9 personnes à bord. L’avion s’écrase en mer, les passagers sont récupérés au sud-est de Cayo Hueso, USA, par un navire sous pavillon Panaméen et amenés dans ce pays. Un des passagers est tué lors du crash.
• 16 novembre : Suite à la plainte de Cuba, les autorités Panaméennes arrêtent les terroristes d’origine cubaine, Luis Posada Carriles, Guillermo Novo Sampol, Gaspar Jiménez Escobedo et Pedro Crispín Remon Rodríguez. Ceux-ci ont l’objectif d’exécuter un attentat contre le président cubain Fidel Castro Ruz, à l’occasion de sa venue au Xème Sommet Ibéro-américain, au Panama. Les explosifs et les autres matériels, qu’ils ont introduit dans ce pays, dans le but de réaliser cette action, leurs sont saisis.
• 17 novembre : Le groupe de terroristes qui a entrepris de réaliser cet autre attentat contre le Commandant en Chef durant le Sommet Ibéro-américain au Panama, est arrêté par les autorités panaméennes. Ce cas est toujours en suspend, Cuba continue d’exiger la justice ; cette affaire n’est pas bouclée, il n’y a pas eu de justice et Cuba continuera d’exiger que ces terroristes, spécialement Luis Posada Carriles et les trois autres affiliés, qui ont participé à toutes ces actions terroristes durant la décennie 90 et avant celle-ci, soient enfin jugés, et que justice soit faite.

2001
• 26 avril : Des troupes garde frontières cubaines aperçoivent un hors-bord avec trois membres d'équipage à bord, au nord de la province de Villa Clara. En voyant la présence des garde-frontières, l'équipage de la vedette ouvre le feu à l’aide de mitrailleuses longue portée contre le navire qui s'approchait, recevant une riposte appropriée ils s’enfuient et tentent de se cacher dans une crique, et c’est à cet endroit qu’ils seront capturés plus tard. Le matériel qui leur ait saisi comprend : quatre canons AK 47 calibre 7,62 mm de fabrication roumaine, un fusil M3 nord-américain avec silencieux, trois pistolets Makarov, beaucoup d’instruments spéciaux, des lunettes de nuit, des émetteurs-récepteurs, ainsi que 3.028 dollars et 970 pesos en monnaie nationale, ainsi que d'autres équipements devant être utilisés pour exécuter des actions terroristes dans le pays. Pendant l'opération, la vedette et le moteur Mercury 25cv ont été détruits.

Les prisonniers, tous résidents de Miami, aux USA, et liés aux organisations terroristes Comandos F-4 et Alpha 66, ont beaucoup d’antécédents terroristes contre Cuba et ils sont étroitement liés avec la Fundación Nacional Cubano Americana.

Sur la présentation de photos et la projection de vidéos, les terroristes d'origine cubaine et résidents de Miami, Santiago Alvarez Fernández-Magriña, Nelsy Ignacio Castro Matos et Rubén Darío López Castro, ont été reconnus par les prisonniers, comme étant les dirigeants, les organisateurs et les financiers de cette opération.

Traduction E.G. Moncada

***************
Source : Granma/es - "
Cronología. terrorismo contra Cuba"